Il placarde un mot de menaces sur la gendarmerie de Besançon-Tarragnoz

Une enquête a été ouverte pour tenter d’identifier l’auteur de ce geste à l’encontre des gendarmes.

Capture d’écran Google Maps Photo HD Capture d’écran Google Maps

Les faits ont été commis dans la nuit de lundi à mardi. Aux premières lueurs du jour, les gendarmes de la brigade de Besançon-Tarragnoz, située près du tunnel de la Citadelle, contre la falaise, ont découvert un mot de menaces de mort. Le papier était collé sur le portail d’entrée.

Compte tenu des récents faits commis à l’encontre de deux gendarmeries en Isère, cibles d’incendies, l’affaire est prise au sérieuse par le parquet de Besançon. Une enquête a été ouverte pour tenter d’identifier le ou les auteurs de ces menaces, qui tombe sous le coup de la loi.

W.G.

Source : L’Est Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.