Hérault : le maire de Cers qui avait annoncé sa mort prochaine sur Facebook est décédé

g_rard_gautier_manifestation_contre_l_am_nagement_d_une_route-00_00_20_21-4403121Gérard Gautier, le maire de Cers, est décédé à 73 ans – archives / © F3 LR / INA

Le maire de Cers dans l’Hérault est décédé des suites d’un cancer, samedi dernier, à l’âge de 73 ans. Gérard Gautier, né à Cers était maire de sa commune depuis 36 ans. Mi-août, il avait annoncé sur Facebook être atteint d’un cancer et “avoir peu de chance de s’en sortir”.

Gérard Gautier était né à Cers il y a 73 ans. Il en était à son 6e mandat de maire. Il a aussi été conseiller général de l’Hérault et conseiller régional (RN).
Il y a 15 jours, il avait annoncé par un post Facebook avoir perdu son combat contre la maladie, et il disait “avoir peu de chance de s’en sortir”. Geste qu’il avait déjà fait en septembre 2017 pour annoncer être atteint d’un cancer à ses administrés.

Il est décédé samedi.

Gérard Gautier ne veut aucune plaque ou fleur pour ses obsèques, mais des dons en faveur de la ligue contre le cancer.

COMMUNIQUÉ DU MAIRE DE CERS

Cersoises, Cersois,

J’ai toujours tenu avec vous un langage de vérité. Je vais le faire vraisemblablement une dernière fois.

Je remercie le corps médical de me parler vrai. Il y a peu de chance que je m’en sorte.

Aussi, avant que brutalement la fin n’arrive, je tiens à vous remercier de la confiance que vous m’avez témoignée à six reprises me confiant le devenir de notre chère commune où je suis né il y a maintenant soixante treize ans, au retour de mon père prisonnier en Allemagne durant cinq ans et d’une mère orpheline de guerre pupille de la Nation. Ceci expliquant en partie mon attachement sans faille à notre belle France … et mon engagement à la cause publique plus particulièrement tourné vers Cers.

Merci aussi de m’avoir, avec toujours une large majorité, aidé à devenir conseiller général de l’Hérault et par la suite conseiller régional d’Occitanie.

Un grand merci également à mes six équipes successives (élus et personnel communal) avec lesquelles ensemble nous avons su faire évoluer notre village passant d’un millier à plus de deux-mille-cinq-cent habitants.

Priorité des priorités. Nos enfants. Une belle école au Bouscarou que beaucoup nous envient … avec son restaurant scolaire, son centre de loisirs pour enfants et son club Ado … Une superbe maison de retraite privée. La finalisation de demande de licence pour la création d’une pharmacie engagée par mon prédécesseur. La création d’un supermarché sans oublier la restructuration du “Carrefour des Commerces” qui nous a permis de conserver tout le petit commerce qui pouvait l’être … Un centre d’activités : médical, para-médical, auto-école complété par la pharmacie …Carrefour dénivelé d’entrée du village … Mon fleuron qui n’ a rien coûté à la commune ! … Cimetière-neuf … Déplacement de la mairie agrémentée par la création de l’Esplanade des Bretons … Restructuration totale des installations sportives, tribunes, différentes salles associatives, courts et club house du tennis, salles de musculation, boulodrome, vestiaires, stade d’entrainement … Garage communal … Elevage-gardiennage canin et félin … Stand de tir agréé par la Fédération Française … et point d’orgue la superbe salle de spectacles et de rencontres de L’Escapade … Diverses voies et réseaux … J’en oublie certainement …

Aide constante au monde associatif … Encouragements à toujours plus d’animations …

Évolution raisonnable des constructions qui nous permet une démographie positive avec la réalisation de lotissements communaux destinés prioritairement à nos jeunes, sans oublier la création de logements sociaux qui dans ce domaine nous place , après Béziers, précurseur et en tête dans notre Agglomération … mais aussi l’encouragement à des propriétaires-bailleurs de réaliser des logements conventionnés-sociaux par le biais des aides ANAH …

Et, pour envisager sereinement l’avenir, la mise en place de la ZAC des Grangettes que je crois être l’outil d’aménagement, certes complexe, mais le plus pertinent. Le plus adapté.

Tout cela ne s’est pas fait en un jour ni par un coup de baguette magique … mais avec détermination. Raisonnablement dans le temps. Veillant toujours à l’incidence sur l’endettement et la pression fiscale … soit en direct, soit en partenariat, ou en accompagnement avec des privés … mais toujours dans l’intérêt général ! …

Je regrette de n’avoir pu réaliser un mini-musée de la viticulture dans la cave Baumelou pour valoriser cette profession traditionnelle … que nous avons toujours accompagnée qu’elle soit coopérative ou privée, la translation de la bibliothèque, avec maison des associations, stationnement épi avenue de Saint-Bauzille et jardin d’enfants dans la propriété Rabusson mise en emplacement réservé à cet effet …Vente à la paroisse de l’actuelle bibliothèque … Réalisation d’un parking d’environ 700 mètres-carré dans le jardin Hardtmeyer avenue Jean-Laurès inscrit aussi en emplacement réservé. En espérant que ces projets pourront être repris…..

Certes tout n’est pas dit … J’aurais aimé, sans être prolixe, mieux développer, mieux expliquer… mais je suis maintenant persuadé que le temps va me faire défaut …

A ceux à qui j’ai pu, bien involontairement, dans l’exercice de mes fonctions, causer du tort, je les prie de m’accorder leurs excuses …

Je tiens aussi à remercier mon épouse Monique qui, au cours de ces 6 mandats, m’a beaucoup apporté, restant, avec une parfaite discrétion, toujours à sa place …

Avec toute ma gratitude, mais avec lucidité, le cœur gros, je pense vous quitter très prochainement. Même si je vais tout faire pour me faire mentir ! …

Gérard Gautier.

Un long message sur Facebook le 18 août

C’est un long message que le maire de Cers a publié dimanche 18 août sur Facebook, un message qui sonnait comme un adieu.
Atteint d’un cancer, Gérard Gautier annonce que la maladie risque de l’emporter : “Je remercie le corps médical de me parler vrai. Il y a peu de chance que je m’en sorte.” “Avec toute ma gratitude, mais avec lucidité, le cœur gros, je pense vous quitter très prochainement”, écrivait encore l’élu, âgé de 73 ans.

La démarche, venant d’une personnalité politique, est rare.
Par le passé, beaucoup d’élus ont plutôt fait le choix de cacher leur état de santé, a fortiori aux plus hauts postes : François Mitterrand falsifiait ainsi systématiquement ses bulletins de santé. Mais c’est déjà sur Facebook que Gérard Gautier annonçait sa maladie le 18 septembre 2017, dans la foulée du maire de Villeurbanne qui faisait de même quelques jours plus tôt. “Je suis atterré”, confiait alors le premier magistrat de Cers.

 

mairie_de_cers_herault-4403039 
Cers (Hérault) – la mairie – archives. / © google street view
Source : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *