HAZEBROUCK Les gendarmes à la retraite découvrent les pratiques de leurs successeurs

Cet après-midi, les retraités de la gendarmerie ont découvert les nouvelles techniques utilisées par leurs successeurs. Une démonstration d’interpellation a même été organisée.

Des démonstrations étaient organisées cet après-midi, à la gendarmerie d’Hazebrouck, pour montrer les nouvelles techniques.

Des démonstrations étaient organisées cet après-midi, à la gendarmerie d’Hazebrouck, pour montrer les nouvelles techniques.

Noël Verbrugghe donne un exemple pour montrer l’évolution du métier de gendarme. «  Nous, on avait un radar sur tapis qu’on appelait le barbecue. Maintenant, ils ont des radars jumelles  », témoigne ce gendarme à la retraite. Cet après-midi, des membres de l’Union nationale des personnels et retraités de la gendarmerie (UNPRG) et des Amis de la gendarmerie étaient à Hazebrouck pourdécouvrir les nouvelles facettes du métier. La brigade motorisée, le PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) et la brigade de recherche ont présenté leur travail et des démonstrations étaient organisées. «  On a entre dix et vingt ans de retraite, témoigne Noël Verbrugghe, qui préside l’antenne locale de l’UNPRG. L’évolution se fait surtout au niveau du matériel. Dans le travail, on retrouve les mêmes choses.  »

« À l’époque, quand on arrivait, plus personne ne bougeait ! On disait «Montez dans la 4L», et le type montait »

«  On se professionnalise de manière forte, il y a de nouvelles technologies, souligne Claire Forgues, à la tête de la gendarmerie d’Hazebrouck depuis 2014. Les missions restent les mêmes.  »

Noël Verbrugghe glisse aussi que l’autorité naturelle du gendarme n’est plus la même. «  À l’époque, quand on arrivait, plus personne ne bougeait ! On disait «Montez dans la 4L», et le type montait.  » Une époque révolue, et pas seulement car les modèles de voiture ont évolué.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.