Haut-Rhin : il retrouve un toit grâce aux gilets jaunes

La belle histoire pour Jean avec le gilets jaunes. Cet homme de 50 ans s’est retrouvé à la rue le 12 janvier dernier, il a été accueilli sur le rond-point du pont d’Aspach. Les gilets jaunes lui ont donné à manger et lui ont trouvé un toit. Il loge provisoirement à l’hôtel.

870x489_img_1708

Jean (au milieu ) a trouvé un toit grâce aux gilets jaunes du pont d’Aspach © Radio France – Guillaume Chhum
Burnhaupt-le-Haut, FranceJean se souviendra toute sa vie du geste des gilets jaunes du pont d’Aspach à Burnhaupt-le-Haut. Le 12 janvier janvier dernier, en conflit avec son co-locataire, l’homme de 50 ans se retrouve à la rue.Il erre dans le froid et se présente sur un rond-point de gilets jaunes, à Burnhaupt-le-Haut. Il est accueilli à bras ouverts. On lui offre un repas chaud et du réconfort.

Une chambre d’hôtel provisoire trouvée grâce aux gilets jaunes

De fil en aiguille, les gilets jaunes se mobilisent pour lui. Ils alertent les services sociaux et depuis, Jean a trouvé, grâce à la solidarité de tous, une chambre d’hôtel provisoire, où il peut dormir au chaud. Depuis le 15 janvier, Jean est devenu “gilet jaune”, il participe à toutes les manifestations le week-end.

Les "gilets jaunes" du pont d'Aspach autour de Jean  - Radio France

Les “gilets jaunes” du pont d’Aspach autour de Jean © Radio France – Guillaume Chhum

J’étais frigorifié, ils m’ont donné à manger et un toit. Depuis je fais toutes les manifestations. C’est une famille,” Jean a trouvé un hébergement provisoire grâce aux gilets jaunes

Jean est toujours à la recherche d’un emploi, mais la semaine prochaine, il doit quitter le Haut-Rhin pour prendre la direction du sud et de sa famille. Là encore, les gilets jaunes ont trouvé pour lui un chauffeur pour le conduire auprès de ses proches.

Si on ne l’avait pas fait, on avait rien à faire ici ! Les gilets jaunes c’est pour aider les gens. On veut faire un monde humain et non financier,” Le Gaulois, un gilet jaune qui a aidé Jean

 

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *