Granville : la gendarmerie pourrait fermer prochainement…

La brigade de gendarmerie de Granville.

La brigade de gendarmerie de Granville, qui se trouve en zone police, pourrait être relocalisée au cœur de sa zone d’action : entre Granville, Sartilly et La Haye-Pesnel. Une réflexion est en tout cas actuellement menée en ce sens… Explications avec le colonel Girault, commandant du groupement de gendarmerie de la Manche.

La Manche Libre : La brigade de gendarmerie de Granville, en zone police, a-t-elle toujours son utilité ?

Le colonel Arnaud Girault : “La fermeture des brigades en zone police est une tendance lourde au niveau national. Effectivement, la brigade de Granville se trouve aujourd’hui en zone police (cas unique dans le sud-Manche). D’un point de vue opérationnel, cette localisation n’est plus pertinente. Chaque matin, les gendarmes de Granville doivent rouler 10 à 15 minutes pour se retrouver en zone gendarmerie : Saint-Planchers, Saint-Aubin-des-Préaux et Saint-Pierre-Langers”.

Pourquoi avoir regroupé les brigades en communauté ?

Le colonel Arnaud Girault : “Aujourd’hui, lorsque vous avez une brigade avec six gendarmes, il est évident qu’ils ne peuvent plus fonctionner de manière autonome 365 jours par an, 24 heures sur 24. En 2002/2003 ont été créées les communauté de brigades pour mutualiser les moyens. Hormis la brigade territoriale d’Avranches, assez grande pour fonctionner seule, toutes les brigades du sud-Manche ont été mises en communauté : Granville avec Sartilly et La Haye-Pesnel”.

Des rumeurs laissent entendre que les gendarmes de Granville auraient déjà été relocalisés à Sartilly… Est-ce le cas ?

Le colonel Arnaud Girault : “Non. Les familles habitent là, les gendarmes travaillent là, les locaux de garde à vue sont toujours opérationnels… En revanche, il n’est pas incongru de mener une réflexion pour que cette brigade se retrouve à nouveau en zone gendarmerie, et soit recentrée sur sa zone d’action : entre Granville, Sartilly et La Haye-Pesnel. Nous restons au stade de la réflexion, aucune échéance n’a été fixée. Je tiens d’ailleurs à préciser qu’il n’est pas question de fermeture, mais de relocalisation”.

Source :  La Manche Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *