Grand-Auverné L’automobiliste se rend à la gendarmerie, ivre

controle-gendarmerie-2.jpg

Un habitant de Grand-Auverné a été jugé lundi en son absence par le tribunal correctionnel de Nantes, pour une « récidive de conduite en état d’ivresse » commise le 12 juillet 2014 puis une conduite sans permis ni assurance le 26 juillet, soit deux semaines plus tard.

Le jeune homme était en effet convoqué la première fois à la gendarmerie de Châteaubriant pour une affaire de « violences avec arme », mais les militaires s’étaient rapidement aperçus qu’il sentait l’alcool. Les contrôles effectués avaient confirmé qu’il s’était rendu en voiture à leur convocation… alors qu’il avait 0,9 g d’alcool par litre de sang.

Le jeune homme avait alors expliqué avoir « bu toute la nuit avec des copains jusqu’à 10h du matin », avant de venir à la gendarmerie en début d’après-midi. Une suspension administrative de son permis de conduire lui avait donc été signifiée, ce qui ne l’avait pas empêché d’être vu par les gendarmes au volant de sa BMW deux semaines plus tard ! Aux services du tribunal, il a toutefois expliqué son absence au procès par le fait qu’il pensait « ne plus avoir de trams-trains » pour rentrer après l’audience. Le parquet a ainsi requis deux mois de prison pour ce jeune homme déjà condamné à sept reprises – et actuellement sous bracelet électronique pour avoir refusé de s’arrêter à un contrôle de gendarmerie -, mais aussi une suspension de son permis de conduire pendant huit mois et 800 € d’amendes.

Le tribunal correctionnel de Nantes, qui a mis son jugement en délibéré, rendra sa décision le 12 octobre prochain.

Source : L’Eclaireur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.