Général Lizurey: «La crise des “gilets jaunes” a montré la pertinence de notre modèle»

XVM18b2379a-8b83-11e9-9ea8-0bdb4f998639Le général d’armée Richard Lizurey, dans le studio du Figaro. / SEBASTIEN SORIANO/Le Figaro

Richard Lizurey, le directeur général de la gendarmerie nationale, était ce vendredi l’invité du «Talk stratégique du Figaro».

«Le rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur a permis d’améliorer le service public de sécurité», s’est félicité le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), le général d’armée Richard Lizurey, invité du «Talk stratégique du Figaro». Dix ans après la loi organique de 2009 actant le passage de la gendarmerie dans le giron de la Place Beauvau – après un long historique au sein de la Défense -, «le bilan est positif à tous points de vue», selon le général Lizurey, aux commandes depuis 2016.

Selon lui, «le citoyen a gagné en fluidité et en rapidité» tandis que le ministère de l’Intérieur bénéficiait, grâce à ce rattachement, entre autres, «d’une logique de planification et de prospective qui est dans notre tradition militaire». Cent trente mille hommes et femmes, dont des réservistes, «sans lesquels nous ne pourrions pas fonctionner», tient à préciser le DGGN.

» LIRE AUSSI – Richard Lizurey: «Face au terrorisme, chaque gendarme a appris à réagir»

Richard Lizurey cite en exemple le déploiement des forces de l’ordre sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, finalement évacuée par la gendarmerie en mai 2018, mais aussi la sécurisation des cérémonies du 75e anniversaire du Débarquement, le 6 juin – fruit d’une année de préparation. Le G7 de Biarritz, fin août, est en tête d’agenda pour la gendarmerie et l’ensemble des forces de sécurité intérieure qui s’y préparent.

Une «vision partagée»

«La crise des “gilets jaunes” a mis notre modèle à l’épreuve mais permis au total de montrer sa pertinence», en termes de formation, d’équipement et de limitation de l’usage de la force, estime le général Lizurey. «Face à un mouvement spontané, dispersé, imprévisible et une violence accrue, il a fallu nous adapter. Cela a été l’occasion de nous interroger sur notre modèle pour être meilleur encore demain au profit de la (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Source : News Yahoo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.