Gendarmerie : un guide cinq étoiles

La police y a déjà eu droit. Le plus haut gradé de l’institution, le général alsacien Lizurey, explique la gendarmerie chez First.

la-gendarmerie-pour-les-nuls-photo-dr-1522432915

Les nuls font l’objet de beaucoup d’attention. Les éditions First les forment à la médecine traditionnelle chinoise, au portugais, aux crêpes et galettes, à l’Histoire de France, à l’iPad, au burn-out, au piano…

Aujourd’hui la leçon porte sur la gendarmerie. La chaire est occupée par le plus gradé des gendarmes, le général d’armée Richard Lizurey, actuel directeur général de la gendarmerie nationale. Ce qui donne l’occasion à l’Alsacien cinq étoiles de revenir un peu sur ses terres en rappelant les combats des gendarmes pour la Libération de l’Alsace, comme à Kilstett.

Secondé par le colonel Estève, le général revisite son institution de fond en comble, n’oubliant ni la période collaborationniste ni les manifestations de la fin du siècle dernier. Il n’oublie pas non plus la promo de la gendarmerie. Les illustres anciens sont évidemment célébrés. Parmi eux, le gendarme Merda dont le coup de pistolet aurait brisé la mâchoire de Robespierre. Le tireur sera promu avant de combattre dans la Grande Armée, d’être blessé à Bâle et tué par un boulet à la Moskowa.

À tous les niveaux

Arme de la République, la gendarmerie est habillée aux teintes héritées de la monarchie, du temps où elle s’appelait maréchaussée. L’histoire du corps est bien évidemment retracée, à la mode « pour les nuls », à coups de « le saviez-vous », d’anecdotes et de « pour aller plus loin ».

Les faits d’armes, assauts spectaculaires et victorieux et autres élucidations marquantes ne manquent pas à l’appel. Les auteurs décortiquent une journée de gendarme et indiquent la marche à suivre pour intégrer l’institution, arme d’avenir qui s’est considérablement renouvelée, notamment en matière d’enquêtes judiciaires.

On trouve le gendarme à tous les niveaux. Au niveau de la mer ou de l’eau douce avec les brigades fluviales et maritimes, sur les cimes avec les pelotons de haute montagne. On le trouve dans les laboratoires avec l’institut de recherches criminelles. Il est au cinéma, à Saint-Tropez et ailleurs, elle est à la télé en tant que Femme d’honneur ou de Section de recherches. Partout, on vous dit.

Les auteurs ont prévu de reverser l’intégralité de leurs droits à la maison de la gendarmerie.

Source : DNA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.