Gendarmerie : profession réserviste

Méconnus du grand public, les réservistes assurent pourtant un rôle crucial dans la gendarmerie. Il s’agit le plus souvent de jeunes actifs ou d’étudiants qui souhaitent travailler pour ce corps d’armée. A Orléans, 78 personnes ont participé à la préparation militaire de gendarmerie.

Les réservistes représentent une ressource importante pour la gendarmerie.

Les réservistes représentent une ressource importante pour la gendarmerie.

Ils mènent une vie professionnelle normale dans le civil, mais sont parfois rappelés en cas d’urgence, ou d’événement important.
Les réservistes de la gendarmerie constituent une force d’appoint, mais pas négligeable dans les effectifs. Ni « vrais gendarmes », ni « sous gendarmes », ils n’ont pas de tenue distinctive et effectuent la quasi-totalité des missions de leurs collègues d’actives.

Un engagement pour les jeunes …

On peut devenir réserviste de 17 à 58 ans. Il faut tout d’abord avoir effectué son Appel de Préparation à la Défense. Puis vient la phase de la préparation militaire de gendarmerie (PMG), réservée aux moins de 30 ans qui doivent mesurer 1,70 m au minimum pour les hommes, et 1,60 m pour les femmes. Les sessions de PMG durent 15 jours, et sont réparties sur certains week-ends, ou pendant les vacances. On y évalue l’aptitude des candidats, autant physique que mentale. Mais c’est aussi un temps de formation initiale, durant lequel les candidats suivent plusieurs ateliers d’apprentissage : tir, secourisme, éthique, sécurité routière, topographie, transmission.

… et des possibilités d’évolution

Autre solution, pour les plus de 30 ans, avec la préparation supérieure militaire à la gendarmerie (PSMG). Cette formation permet d’évoluer dans le corps de la gendarmerie après plusieurs années d’expérience, en étant gradé ou officier de réserve. Il est nécessaire d’avoir un bac+3 … ou bien d’avoir obtenu des résultats remarquables lors d’une PMG.

Servir

L’engagement des réservistes peut se faire sur une durée de un à cinq ans. Le contrat prévoit une rémunération à la journée, en général de 41 euros, mais peut évoluer en fonction du grade et des diplômes. Selon sa disponibilité et les besoins, un réserviste peut travailler une vingtaine de jours par an en moyenne. Avec la fin du service militaire obligatoire, une source importante de recrutement s’est tarie. L’essentiel des forces de réserve vient donc des étudiants et des jeunes actifs. Au total, 3 000 jeunes, âgés de 17 à 30 ans, sont formés chaque année à la réserve.

En région Centre

Du 21 au 26 juillet, 78 jeunes de toute la région ont choisi de suivre la PMG cet été à Orléans.

La préparation militaire de Gendarmerie en région Centre
La préparation militaire de Gendarmerie en région Centre

Retrouvez le reportage, ce soir, dans votre édition régionale du 19/20.

Le site d’information dédié à la réserve de la gendarmerie nationale
La plaquette de présentation

Source : FR3 Centre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *