Gendarmerie : prise de commandement

Le Cdt Protois s'adresse  au lieutenant Viaud.
Le Cdt Protois s’adresse au lieutenant Viaud.

La brigade de Valence-d’Agen était en pleine effervescence hier matin. Il est vrai qu’une prise de commandement est un moment très important, en l’ occurrence pour le lieutenant Jérôme Viaud. Comme toujours dans ces moments là, la brigade de Valence-d’Agen recevait de très nombreux invités : la vice-présidente du conseil départemental Marie-José Mauriège; la conseillère départementale Christiane Le Corre, qui représentait le président de la communauté de communes des Deux-Rives, Jean-Michel Baylet; le premier magistrat de la ville, Jacques Bousquet; de nombreux élus de la CC2R, sans oublier, bien sûr, les représentants de la gendarmerie et de l’armée. Comme toujours, ça commence par une prise d’arme, présentation du nouveau commandant de la COB, en présence du lieutenant-colonel Gaël Ronde, du commandant Protois et du capitaine Ruiz. Ensuite, un moment très émouvant : Victor Godart, jeune gendarme, allait recevoir, des mains du lieutenant-colonel Ronde, deux décorations pour acte de bravoure au péril de sa vie, la médaille d’or de la Défense nationale avec étoile de bronze, et la médaille du courage et du dévouement du préfet de Tarn-et-Garonne. Un moment que le jeune militaire n’est pas près d’oublier. Puis, réception avec les discours d’usage dans la salle Léo-Gipoulou. Le commandant Protois était le premier à prendre la parole pour présenter le nouveau commandant de brigade; son parcours, qui a débuté à l’école de Tulle et qui se poursuit avec plusieurs affectations et un passage à l’école des sous-officiers de Montluçon. «Vous avez terminé quatrième de votre promotion sur quatre-vingt-huit, performance que je salue ici.» Puis nominations dans le Maine-et-Loire, la Vendée, la Loire-Atlantique, et après avoir brillamment passé les épreuves du concours d’officier, il se retrouve ici, à Valence-d’Agen, à la tête de la COB.

Une carrière déjà bien garnie

Le commandant Protois poursuivait : «Votre déjà longue carrière, puisque vous totalisez bientôt vingt années d’ancienneté au sein de l’institution, est jalonnée de certains faits d’armes qui vous ont valu d’être félicité à neuf reprises. Beau palmarès, mon lieutenant, qui laisse augurer de belles choses pour l’avenir. Mon lieutenant, vous allez commander une équipe d’hommes et de femmes dévoués à leurs missions et à leur métier. Vous apprendrez à les connaître au fil du temps et des événements. Sachez que je les connais depuis quelque temps, et je suis en mesure de vous dire que vous pourrez compter sur eux. Ne vous fiez pas à leur jeunesse d’âge car, oui, vous allez commander une unité qui présente une faible moyenne d’âge, 31 ans. Ils sont motivés et prêts à fournir un travail de qualité.»

Le mot de la fin était pour le lieutenant-colonel Gaël Ronde qui, après avoir souligné le riche parcours du lieutenant Viaud, a poursuivi en direction des élus : «Je remercie les élus d’être présents et je souligne combien le lien gendarme et élu, pour nous, est une nécessité du contact régulier, voire quotidien. Je serai attaché, le commandant du groupement également, tout comme le lieutenant, à ce contact de nos militaires avec les élus, les commerçants, les chefs d’entreprise et la population en général, et qu’il soit amplifié.»

Avant de clôturer par le verre de l’amitié, avec modération, quatre représentants de la gendarmerie de la compagnie, Daniel Delmas, Philippe Seris, Florian Romero et Lætitia Pétain, ont reçu une lettre de félicitations du lieutenant-colonel Ronde pour des faits qui devaient être soulignés et récompensés.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.