Gendarmerie : “ Plus de contact et de proximité ”

Éric Musschoot et Marc Perrault ont présenté le dispositif de police de sécurité du quotidien à Secondigny.

Éric Musschoot et Marc Perrault ont présenté le dispositif de police de sécurité du quotidien à Secondigny.
© Photo NR

Marc Perrault était à Secondigny la semaine dernière pour présenter le nouveau dispositif de police de sécurité du quotidien (PSQ). Le chef d’escadron, qui commande la compagnie de gendarmerie de Parthenay, a rencontré les élus des communes dépendant de la communauté de brigades de Moncoutant (regroupant les brigades de Moncoutant et Secondigny) pour leur présenter les différents axes de cette PSQ voulue par le gouvernement.
Axé autour de quatre mesures socles (contact, prévention, intervention, investigation), ce dispositif a pour objectif « de replacer le citoyen au cœur de l’action des forces de sécurité et de renforcer la sécurité de manière générale ».
Déjà effective, la police de sécurité du quotidien ne promet pas « de bouleversement » mais a vocation à « regagner la confiance de la population grâce à plus de contact et de proximité, que ce soit avec les habitants, les entreprises, les associations ou les élus ». Ces derniers sont d’ailleurs particulièrement ciblés par le dispositif : « Il faut renforcer le binôme entre les élus et la gendarmerie car nous avons besoin les uns des autres », ajoute Marc Perrault.
Accompagné du major Éric Musschoot, nouveau commandant de la communauté de brigades de Moncoutant, le chef d’escadron a ainsi rencontré « 17 élus des 20 communes concernées ». Il se rendra prochainement à Airvault et Parthenay, les deux dernières communautés de brigades de la compagnie de Parthenay.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.