Gendarmerie : nouvelle organisation de travail pour la communauté de brigades

Deux des trois derniers arrivés à la caserne de la route haute de Farrou, le gendarme Angélique Brerat et le maréchal des logis-chef Stéphane Blanc. Il manque sur la photo l'adjudant Christophe Bousquet./ Photo DDM
Deux des trois derniers arrivés à la caserne de la route haute de Farrou, le gendarme Angélique Brerat et le maréchal des logis-chef Stéphane Blanc. Il manque sur la photo l’adjudant Christophe Bousquet./ Photo DDM

Depuis le 1er septembre, le capitaine Erre a créé une équipe judiciaire, composée de quatre OPJ. Cela lui permet d’avoir en permanence, en journée, une patrouille sur le terrain.

Aujourd’hui à la gendarmerie, on raisonne plus en termes de communauté de brigades que de brigades territoriales. Celle de Villefranche regroupe depuis le 15 novembre 2 016 la brigade autonome de Villefranche et les brigades de proximité de Najac et Villeneuve. Cette communauté de brigades est dirigée par le capitaine Frédéric Erre, également patron de la brigade de Villefranche. Elle compte un effectif total de trente-quatre militaires.

Depuis le 1er septembre, le capitaine Erre a mis en place une nouvelle organisation. Il a créé une équipe judiciaire composée de quatre OPJ (officier de police judiciaire), qui travaille au profit de la communauté de brigades. «Cette réorganisation me permet de gagner en disponibilité d’effectifs et de mettre en permanence, entre 8 heures et 20 heures, une patrouille sur le terrain», explique le capitaine. «Avoir tout le temps en journée une patrouille sur roue nous fait gagner en efficacité», souligne-t-il. «On peut ainsi être plus présent sur la ville». En cas de besoin, il est bien entendu que d’autres patrouilles peuvent être engagées.


Trois nouveaux gendarmes

Trois militaires ont récemment intégré la brigade de Villefranche. L’adjudant Christophe Bousquet, âgé de 47 ans, arrive de Pamandzi, dans le département de Mayotte. Officier de police judiciaire, il apportera à la communauté de brigades son expertise en la matière.

Le maréchal des logis-chef Stéphane Blanc souhaitait se rapprocher de Villefranche où il possède des attaches familiales. Il était précédemment en poste dans le Cantal, sur le territoire de la compagnie d’Aurillac. Il est âgé de 32 ans.

Villefranche est le quatrième poste du gendarme Angélique Brerat. Elle arrive dans le cadre d’un rapprochement familial, son compagnon étant à la brigade de recherches. La jeune femme exerçait jusque-là à l’autre bout du département, à la brigade de Saint-Jean-du-Bruel.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.