Gendarmerie. Le lieutenant Raoul a pris le commandement

Gendarmerie.  Le lieutenant Raoul a pris le commandement

Cérémonie de prise de commandement du lieutenant Gwénaël Raoul, hier matin, dans les locaux de la gendarmerie. Le nouveau chef de la communauté de brigades est à la tête de 24 militaires. Arrivant de Cahors, sa précédente affectation, le lieutenant Gwénaël Raoul a succédé au capitaine Rivière le 1e r août. Originaire d’Audierne, cet officier de 49 ans, père de trois enfants, a majoritairement occupé des postes de police judiciaire, notamment dans des bridages de recherches. Son commandement, le premier depuis son entrée dans la gendarmerie en 1991, a été officialisé hier matin lors d’une cérémonie dans la cour de la toute nouvelle caserne. Devant les gendarmes, des élus et des membres de sa famille, le chef d’escadron Philippe de Laforcade, commandant la compagnie de Quimperlé lui a remis le commandement de cette communauté de brigades. Forte d’un effectif de 24 militaires répartis entre les brigades de Rosporden, Bannalec et Scaër, elle intervient dans neuf communes. Ce qui représente une population d’environ 31.000 personnes. Répression accrue en direction des deux-roues Un secteur qui se distingue en matière d’accidentologie comme l’a fait remarquer le chef de Laforcade. Il note une consommation d’alcool et de stupéfiants supérieure à ce qui peut être constaté dans d’autres communautés de brigades. Suite à de récents accidents impliquant des scooters et cyclomoteurs, (le dernier en date ayant coûté la vie à un jeune Rospordinois la semaine dernière), le commandant de la compagnie de Quimperlé a donné des consignes. Il annonce « d’ici la fin de l’année, une répression plus accrue des infractions, axée sur les deux-roues motorisés ». Cette cérémonie a également été mise à profit pour honorer deux autres gendarmes. Martine Duigou, en poste à Quimperlé et Frédéric Le Berrigaud, de la brigade d’Arzano ont reçu une lettre de félicitations du colonel Richard Pegourié. La première pour avoir interpellé en flagrant délit trois hommes qui se livrait à un vol de carburant dans un poids lourd ; le second pour avoir permis de résoudre une affaire d’escroquerie dont ont été victimes des commerçants de tout le département.

Source :  Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.