Gendarmerie. Le commandant Fraud repart au front, à Limoges

Le 1er août prochain, le commandant Philippe Fraud repartira au front, à Limoges (Haute-Vienne). Il laissera son poste au capitaine Dorothée Cartier, 33 ans.

Le 1er août prochain, le commandant Philippe Fraud repartira au front, à Limoges (Haute-Vienne). Il laissera son poste au capitaine Dorothée Cartier, 33 ans. | Ouest-France

L’homme qui commande les 92 hommes et femmes de la compagnie de gendarmerie de Segré quittera son poste le 1er août.

Le commandant Philippe Fraud, Normand pur cidre de 51 ans, sera resté quatre ans sur le territoire. Le 1er août prochain, il ira faire un tour du côté de Limoges (Haute-Vienne) pour prendre de nouvelles fonctions.

“Au contact du terrain”

“Je serai officier de police judiciaire de la région limousine”, précise-t-il, la voix grave et posée. Concrètement : “J’animerai et je coordonnerai la police judiciaire sur le département de la Haute-Vienne. Mais en cas de grosse affaire, je pourrai rester au contact du terrain.”

“J’aime ce qui nous tombe dessus”

Ce terrain qu’il affectionne particulièrement. “J’aime ce qui nous tombe dessus, poursuit-il : la flagrance, l’action menée dans l’instant.” Et mine de rien, dans le Segréen, il a eu son compte de satisfactions. Des affaires qui l’auront marqué, il retiendra la première, quelques semaines après son arrivée, en septembre 2011. “Des incendies de voitures, une quinzaine, à Segré. Un an d’enquête qui nous a menés, en octobre 2012, à une interpellation, après un flagrant délit.”

“Un pays qui mérite d’être connu”

Pour autant, il garde “un très bon souvenir” du territoire. Un territoire “qui souffre d’un défaut d’image. À tous niveaux. On a l’impression qu’il ne se passe rien, alors que c’est faux. J’y ai rencontré des élus et une population qui veulent avancer. C’est un pays qui mérite d’être connu.”

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *