Gendarmerie : le capitaine Perrin nouveau commandant de la communauté de brigades d’Espalion-Bozouls

Une partie de l'effectif des 22 militaires de la communauté de brigades, le capitaine Perrin est le 5e en partant de la droite./Photo DDM
Une partie de l’effectif des 22 militaires de la communauté de brigades, le capitaine Perrin est le 5e en partant de la droite./Photo DDM

Ce lundi 14 novembre, dans la cour de la caserne Lieutenant-Vilmard, le capitaine Laurent Perrin a pris le commandement de la communauté de brigades de la gendarmerie d’Espalion-Bozouls, succédant au capitaine Roques, parti à la retraite. En l’absence du colonel Le Floch, retenu à l’improviste à Rodez, c’est son adjoint, le commandant Froment, qui a dirigé la cérémonie protocolaire, moment symbolique, en présence des gendarmes de la communauté, les gendarmes retraités, les élus du territoire. À l’issue de la cérémonie, le commandant Froment devait retracer la carrière du capitaine Perrin. Celui-ci est entré dans la gendarmerie à l’âge de 18 ans, une carrière commencée en Bourgogne à la sortie de l’école de la gendarmerie de Montluçon. Après 27 ans, toujours dans la gendarmerie territoriale, le capitaine Perrin a été affecté au commandement de la communauté de brigades d’Espalion-Bozouls au 1er août 2016, précédé d’une solide réputation de par «son engagement, sa disponibilité, son pragmatisme et son expérience». Marié, deux filles majeures, le capitaine Perrin est heureux, à 47 ans, de s’installer en nord Aveyron après une carrière qui l’a conduit en Corse, à Cuxac-Cabardès dans l’Aude, à La Grande-Motte (Hérualt) et à Saint-Gilles dans le Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.