Gendarmerie : des chiens renifleurs de billets de banque en exercice à Cherbourg

En Basse-Normandie, quatre équipes cynophiles de la gendarmerie sont spécialisées dans la recherche de billets de banque. Nous avons rencontré celle basée à Cherbourg.

1 / 4
L’adjudant Prevel et son chien Iston, bientôt 4 ans.(© Ludovic AMELINE)

Le nouveau chien de la compagnie de gendarmerie de Cherbourg possède un flair à toute épreuve. Spécialisé dans la recherche de stupéfiants et en défense, ce berger malinois âgé de bientôt 4 ans est capable de repérer les drogues de synthèse, les nouvelles séries de substance fabriquées dans des laboratoires clandestins comme l’ecstasy ou le LSD.

Mais ce n’est pas tout, il possède une autre compétence remarquable, celle d’être capable de détecter les billets de banque.

Qui a dit que l’argent n’avait pas d’odeur ?

Lors des perquisitions, les euros échappent désormais difficilement à l’odorat de ce chien dressé durant onze semaines au centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie à Gramat (Lot).

Le chien a été soigneusement sélectionné et entraîné. Il assimile désormais la recherche de drogues ou de billets à un jeu. Iston détecte les billets grâce à l’odeur de l’encre, des gommes, des filigranes du papier, du liant, etc

Un entraînement rigoureux

Comme l’explique l’adjudant Stéphanie Prevel, son maître depuis 2015, fraîchement affectée au Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Cherbourg.

La méthode utilisée est la même que pour la recherche de stupéfiants. L’odeur est toutefois moins forte. La formation est plus pointue et l’entraînement plus rigoureux. Tous les jours, j’essaie de l’entraîner et de retravailler les éventuels défauts décelés en opération. Les entraînements mensuels auxquels participent tous les équipes cynophiles de la région permettent de nous améliorer, d’échanger sur nos techniques de dressage.

Relation de confiance

Opérationnel depuis juillet 2015, Iston a déjà un joli tableau de chasse. Au fil des mois, Iston s’est ainsi perfectionné. L’équipe cynophile est avant tout là pour appuyer les unités territoriales, mais également dans le cadre d’interpellations domiciliaires où des produits stupéfiants, des billets ou de l’armement sont susceptibles d’être mis au jour.

Quand Iston en a senti, ou bien il gratte à l’endroit qui sent le plus fort (marquage actif) ou il s’assied devant la cachette (marquage passif) qui peut être parfois surprenante. Les délinquants font preuve d’ingéniosité pour cacher de l’argent ou des stups. Par exemple, sur un festival, c’était dans les moteurs. Dans les habitations, cela reste du traditionnel, dans des boîtes à sucre ou des tirelires. Beaucoup sont surpris de voir débarquer en perquisition des chiens détecteurs de billets. Mais rien ne lui résiste.

Source et photos : Actu.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.