Gendarmerie de Joncy, le maire fait le point après sa rencontre avec le préfet

prefecture

Le maire de Joncy, Etienne Richard, a mis en ligne un compte-rendu de la réunion de ce jeudi 25 avril en préfecture. Il parle entre autres de l’argumentation des gendarmes qui serait ” intellectuellement malhonnête”

Compte-rendu d’Etienne Richard:

Réunion du 25 avril avec le Préfet de S&L

Présents : Mr le Préfet, son directeur de cabinet et le Colonel Watremez, comandant le groupement de gendarmerie de S&L.

Thierry Demaizière, maire de St Clément, Jean-Paul Quetat, maire du Rousset, Yves de la Bussière, adjoint au maire de Genouilly et Etienne Richard, maire de Joncy.

Le Préfet a indiqué qu’il avait trouvé le dossier laissé par son prédécesseur. Il a confirmé l’accord au plan proposé par la gendarmerie et qui avait été donné par son prédécesseur qui prévoit donc la suppression de la brigade de Joncy et le regroupement des deux brigades de Mt St Vincent et St Gengoux. La décision finale doit être prise très prochainement par le ministère. Aucune discussion possible sur ce projet, cette décision ne relevant que de l’Etat. Le seul point négociable est l’attribution à la commune de Joncy d’une dotation compensatrice ! L’argumentation présentée est la suivante :

1)il faut renforcer les effectifs de gendarmerie sur l’axe de la Saône (Tournus –Mâcon), là où la délinquance est élevée en enlevant des gendarmes là où il y a peu de délinquance.

2)Il faut regrouper les brigades du nouveau territoire ( CC). Mont st Vincent ayant 2 fois plus en 2012 de délinquance qu’à Joncy, on supprime Joncy et on garde Mt St Vincent.

J’ai fait remarqué :

1)on nous avait promis (Mr Philizot, ancien préfet) une concertation sur place avec les élus. Aujourd’hui on nous dit que les élus n’ont pas leur avis à donner puisque les dépenses liées à la gendarmerie sont supportées par l’Etat.

2)La construction de l’argumentation des gendarmes est intellectuellement malhonnête : les gendarmes créent une structure appelée communauté de brigades (Charolles pour Joncy) où ils envoient nos gendarmes. D’où gendarmerie fermée et pas de délinquance décelée. Normal : nos gendarmes sont à Charolles. C’est comme pour les bureaux de poste : on diminue les horaires d’ouverture et ensuite on vient dire qu’il n’ y a plus d’activité dans le bureau et qu’il faute le fermer.

Les 850 signatures obtenues en à peine 15 jours ont été balayées par le Préfet qui a affirmé que cette pétition n’avait aucune importance !!

En résumé on nous a fait comprendre que nous n’avions rien à dire et qu’il y avait qu’une bonne solution : la suppression de Joncy. Il faut noter que cette suppression ne fait pas partie d’un plan d’ensemble. C’est uniquement une solution locale pour regonfler l’effectif de l’axe Tournus-Macon.

Tous les arguments sur la qualité des bâtiments (seule la brigade de gendarmerie de Joncy satisfait aux normes d’accessibilité !), sur les services existants sur notre commune par rapport à Mt St Vincent, sur la situation géographique de Joncy, sur l’aménagement du territoire ont été balayés : La suppression de la brigade de Joncy va résoudre le problème de la délinquance en S&L. Plus d’une heure de dialogue qui n’ servi à rien : nous n’avons rien à dire et en résumé il faut obéir. Nous allons recevoir en début de semaine une lettre nous informant de la décision du préfet de sa demande de suppression de la brigade de Joncy.

Source : Le journal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *