Gendarme blessé à Saint-Affrique : les enquêteurs déploient les grands moyens pour retrouver le chauffard

La brigade des recherches de Millau poursuit son enquête pour expliquer comment un gendarme a été blessé sur le parking de la discothèque de St-Affrique le samedi 10 août./Photo DDM

Hier, de 15 heures à 16 h 30, un hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie de Toulouse a effectué plusieurs vols stationnaires au-dessus de la discothèque Le Plô située à l’entrée de Saint-Affrique.

Sur place, au sol, les gendarmes de la Brigade des recherches de Millau et leurs collègues de Saint-Affrique continuent leur enquête pour déterminer les circonstances exactes qui ont conduit un homme de 27 ans à blesser un militaire du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) dix-sept jours plus tôt.

Samedi 10 août, peu avant 6 heures du matin, le Psig est intervenu sur demande du gérant de la discothèque pour stopper une rixe opposant deux groupes de jeunes sur le parking. Tout semblait rentrer dans l’ordre quand l’un des protagonistes, qui avait fait mine de partir en s’installant au volant de son véhicule, s’est mis à foncer sur ses «adversaires». L’un des gendarmes a intimé l’ordre à tout le monde de se pousser mais n’a pu éviter la voiture. Heurté à la jambe, il souffre d’une fracture.

Le conducteur avait alors été placé en garde à vue et les jeunes auteurs de la rixe entendus par la brigade des recherches de Millau.

«Aujourd’hui, nous sommes toujours dans la phase d’enquête dans le cadre de la commission rogatoire suivie par le pôle d’instruction de Montpellier», souligne le commandant Pascal Labbé du centre opérationnel de l’Aveyron, présent lors de cette «mise en situation».

«À bord de l’hélicoptère, un gendarme prend des photos pour aider à repositionner les véhicules le jour des faits.»

B.G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *