Gard : le chauffard ayant blessé un gendarme arrêté

0447

C’est Objectif Gard qui révèle l’information, ce mercredi soir : le chauffard qui avait volontairement percuté un motard de la gendarmerie, début mars, à l’Est de Nîmes et qui était en fuite, a été arrêté. Il est en garde à vue.

Un homme d’une trentaine d’années a été interpellé, ce mercredi matin, dans une commune proche de Nîmes. Il est actuellement en garde à vue. Il devrait être jugé demain matin en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Nîmes pour le délit présumé de violences aggravées par deux circonstances, à savoir une arme, la voiture et sur une personne dépositaire de l’autorité publique.

Il ralenti, puis, il accélère à fond

Un contrôle routier avait dégénéré vendredi 9 mars, vers 18h30, sur la commune de Rodilhan. Les motards de l’Escadron départemental de la sécurité routière -EDSR 30- du Gard effectuaient des contrôles routiers sur la départementale 999, qui relie Beaucaire à Nîmes, quand une voiture avait percuté un motard de la gendarmerie, qui demandait au conducteur de s’arrêter.

Le conducteur, après avoir marqué un temps d’arrêt, avait accéléré à fond. Le militaire qui était devant, s’était retrouvé sur le capot, avant de chuter dans le fossé. Il avait été transporté au CHU Carémeau à Nîmes par les sapeurs-pompiers, légèrement blessé.

Caméras de vidéosurveillance

Le chauffard avait réussi à prendre la fuite. Un appel à témoin avait été lancé par le groupement de gendarmerie du Gard. L’individu était parvenu à passer entre les mailles du filet, malgré l’important dispositif de recherche mis en place. Mais, et c’est une information que révèle Métropolitain, des éléments, notamment la saisie et le visionnage de bandes des caméras de vidéosurveillance dans diverses communes, dans le sens de fuite du conducteur, depuis le drame de Rodilhan, ont permis de suivre sa trace, de le localiser, de l’identifier. Et de l’arrêter.

Source : e-Metropolitain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.