Fous des gendarmes dans l’Eure !

Défense. Une centaine d’enfants ont assisté, hier, à des démonstrations musclées assurées par les militaires du Groupement de surveillance et d’intervention de la gendarmerie d’Évreux.

L’interpellation d’un malfaiteur peut parfois nécessiter l’intervention d’un chien ayant du « mordant ». La victime, un gendarme en l’occurrence, est ici équipée d’une combinaison de protection (photos Boris Maslard)

Le groupement de gendarmerie de l’Eure organisait hier mardi sa Journée des amis de la gendarmerie en son siège d’Évreux, à la caserne Amey. Plus qu’une journée portes ouvertes, cette manifestation s’inscrivait dans le cadre de l’action entamée par le colonel Samuel Dubuis, patron des gendarmes de l’Eure, depuis son arrivée dans le département en août 2010 : « Avoir une gendarmerie au contact de la population et des élus. »

Cela s’est traduit, au cours de ces années, par l’organisation de réunions publiques, d’un travail accru avec les chefs d’entreprise, notamment en termes d’intelligence économique, du déploiement de réservistes qui effectuent « un travail de proximité » mais aussi en « renouant » avec les associations d’anciens combattants. Cette journée avait donc pour ambition de « remercier toutes celles et ceux qui nous ont aidés dans notre démarche, pour faire connaître nos actions », expose le colonel Dubuis.

Lire la suite : Paris Normandie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *