Fourgon contre des arrêts de bus à Marseille. Ce que l’on sait du suspect

Le fourgon qui a tué une femme en a blessé une autre, ce lundi, à Marseille a été  intercepté sur le Vieux-Port par la police.

Une camionnette a foncé sur deux abris de bus ce lundi à Marseille, tuant une femme et en blessant une autre avant d’être interceptée sur le Vieux-Port par la police. Le conducteur a été interpellé. Son acte ne serait pas terroriste selon le parquet, qui privilégie plutôt la piste « psychiatrique ».

Le conducteur du fourgon qui a foncé sur deux abris de bus, ce lundi 21 août à Marseille, tuant une femme d’une quarantaine d’années et en blessant une autre de 29 ans, est né en 1982 à La Tronche, près de Grenoble, en Isère, département où il vit toujours, près de La Mure, une commune au sud de Grenoble.

D’après La Provence, l’homme né en 1982 serait uniquement connu « pour des faits de droit commun », notamment pour des vols de voitures.

Des problèmes psychiatriques

Cet homme, toujours selon La Provence, serait venu dans les Bouches-du-Rhône, via une association, pour suivre des soins psychiatriques dans un établissement spécialisé dans la cité phocéenne.

Une source rhônalpine a confirmé au Dauphiné Libéré que le suspect est connu pour des délits de droit commun commis dans le département de l’Isère, mais pas pour radicalisation, selon une source basée en Rhône-Alpes.

À Marseille, il n’y a « aucun élément permettant, en l’état, de qualifier cet acte d’acte terroriste », a déclaré le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux. L’enquête « s’oriente plutôt vers une piste psychiatrique », un « courrier en lien avec une clinique psychiatrique » ayant été découvert sur la personne interpellée, a-t-il ajouté.

Selon La Provence, le suspect interpellé aurait d’ailleurs téléphoné à l’institut psychiatrique dans lequel il est suivi, entre les deux attaques commises au volant de la camionnette.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.