FLASH INFO DIRECT. Attaque au couteau dans le centre de Paris : au moins un passant tué et quatre autres blessés, l’auteur de l’agression abattu

32349850_1305484056255839_6338784924694216704_n
Un homme a poignardé des passants samedi soir dans le IIe arrondissement de Paris avant d’être abattu.
Ce qu’il faut savoir

L’attaque a eu lieu vers 21 heures dans le IIe arrondissement de Paris
L’auteur des coups de couteau a été abattu par les forces de l’ordre rue Monsigny
L’assaillant a tué une personne et fait quatre blessés dont deux graves
23h30. Le préfet de police a rencontré les policiers qui ont tué l’auteur des coups de couteau. Michel Delpuech, préfet de police de la capitale «tient à assurer les victimes et leurs familles de son soutien. Il s’est par ailleurs entretenu avec les policiers ayant neutralisé l’assaillant pour saluer leur action», annonce la préfecture de police sur Twitter.
Que s’est-il passé ?
Autour de 21 heures, samedi soir, un homme seul, muni d’un couteau, s’en est pris à plusieurs passants, choisis au hasard, dans la rue Monsigny (2e arrondissement). Cette rue est située entre la place de l’Opéra et la place de la Bourse, dans un quartier de bars, restaurants et théâtres, très fréquenté le samedi soir. Très vite, un important dispositif policier a alors été déployé, et les autres passants qui se trouvaient dans des bars ou des restaurants ont été confinés à l’intérieur des établissements.

Quel est le bilan ?
Selon un bilan communiqué par la préfecture de police de Paris peu avant 22h30, l’un des passants agressés a trouvé la mort, tandis que deux ont été blessées grièvement, avant d’être évacués “en urgence absolue” vers l’hôpital Georges-Pompidou (15e arrondissement). Deux autres passants ont été blessés plus légèrement.

L’auteur de l’attaque, lui, a été abattu par la police. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a “salué” via son compte Twitter “le sang froid et la réactivité des forces de police qui ont neutralisé l’assaillant”. “Mes premières pensées vont aux victimes de cet acte odieux”, a-t-il ajouté.

Que sait-on des motivations de l’assaillant ?
Pour l’instant, on ignore encore les motivations de l’auteur de cette agression au couteau. Et si ce mode opératoire a déjà été utilisé dans de nombreuses attaques terroristes, le parquet antiterroriste n’est pour l’heure pas saisi. L’enquête a été confiée la brigade criminelle.

Page Facebook :  Partage info Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *