Flandre: Claire Forgues, nouvelle commandante de la gendarmerie d’Hazebrouck

Pour la première fois, la gendarmerie d’Hazebrouck est dirigée par une femme, la capitaine Claire Forgues, 33ans. L’une de ses priorités pour la Flandre intérieure : lutter contre les cambriolages.


Claire Forgues, fait de la lutte contre les cambriolages une priorité.

Claire Forgues, fait de la lutte contre les cambriolages une priorité.

La compagnie d’Hazebrouck compte 10 % de femmes. Dont Claire Forgues, sa nouvelle commandante. Une première pour la Flandre intérieure. La capitaine, maman de deux garçons de trois et un an, est très à l’aise quand on aborde le sujet : « Ça n’a jamais été une contrainte, témoigne-t-elle. Je n’ai jamais ressenti de difficulté, on est tous militaires. »

Un milieu que la native d’Arras connaît parfaitement. Fille et petite-fille de gendarme, elle s’est engagée dans la gendarmerie en connaissance de cause. Ses moteurs ? « Le travail en équipe, le terrain, le volet commandement et management », témoigne-t-elle. Il y aussi « la notion de service public, c’est une chose à laquelle j’accorde de l’importance. »

Après quatre années à l’état major régional de la gendarmerie, à Poitiers, au service ressources humaines, l’ancienne universitaire est heureuse de retrouver le terrain en Flandre intérieure. « Je ne connais pas la région d’Hazebrouck mais cela faisait partie de mes choix. J’aspirais à retrouver l’opérationnel, relate-t-elle. L’accueil a été à l’image des gens du Nord. » Claire Forgues souligne que l’expérience du capitaine Faiderbe, son adjoint, « présent depuis quatre ans et qui connaît bien le territoire », sera précieuse.

« Nous sommes sur un territoire préservé, explique la nouvelle commandante. Notre mission est de garantir la sécurité publique. » L’une des priorités sera la lutte contre les cambriolages, l’une des problématiques majeures en Flandre intérieure. Cela passe par « un travail de proximité avec les élus. Il faut aussi sensibiliser la population à être en éveil. » La sécurité routière reste « un axe d’effort mais pas un axe prioritaire. », le secteur étant relativement épargné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.