FDA : Les Vaccins tuent plus qu’ils ne sauvent de Vie !

Les experts de la FDA commencent à sortir les vrais chiffres et refusent leur accord pour les doses de rappel. La traduction n’est pas très bonne mais on comprend quand même qu’ils reconnaissent que les “toxins” entraînent 2 décès pour 1 sauvé ; et par la force des choses l’on n’a pas encore les conséquences à long terme.
En plagiant Pierre Rabhi qui dit qu’ avant un repas à l’heure actuelle, plutôt que bon appétit, on doit se souhaiter bonne chance pour exprimer les risques de la “mal-bouffe” avant de prendre un “toxin” le toubib devra vous souhaiter bonne chance car manifestement c’est la roulette russe. En se rappelant Lafontaine ” Tous ne mourraient pas (tout de suite) mais tous étaient frappés” on devraient rester suspicieux et éviter de soumettre les fabuleuses horloges de précisions de nos corps à des apprentis chimistes cupides et dépourvus d
e la moindre éthique.

Des experts de la FDA révèlent que les vaccins Covid-19 tuent au moins 2 personnes pour 1 sauvée et ils votent contre l’approbation des injections de rappel ! 

Les experts de la FDA ont voté contre l’approbation des rappels de vaccination Covid-19 pour toute personne de plus de 16 ans aux États-Unis, citant un manque de données à long terme et déclarant que les risques ne l’emportent pas sur les avantages car les vaccins Covid-19 tuent au moins 2 personnes pour 1 vie sauvée. 
Lors d’une émission en direct réalisée le 17 septembre, le comité consultatif sur les vaccins de la Food and Drug Administration s’est réuni pour débattre et voter sur la demande de Pfizer et BioNTech d’offrir des injections de rappel au grand public. 
La réunion a duré plus de 8 heures et contenait des révélations choquantes.

Le Dr Joseph Fraiman, médecin urgentiste à la Nouvelle-Orléans, a pris la parole pendant plusieurs minutes au cours de la réunion et a révélé qu’aucune preuve clinique n’existe pour réfuter les affirmations selon lesquelles les vaccins Covid-109 nuisent à plus de personnes qu’ils n’en sauvent. 
“Nous avons besoin de votre aide en première ligne, pour mettre fin à l’hésitation vaccinale. Exigez que les essais de rappel soient suffisamment importants pour trouver une réduction des hospitalisations. 
“Sans ces données, nous, l’establishment médical, ne pouvons pas appeler en toute confiance les militants anti-Covid qui prétendent publiquement que les vaccins nuisent plus qu’ils n’épargnent, en particulier chez les jeunes et en bonne santé. 
“Le fait que nous n’ayons pas les preuves cliniques pour dire que ces militants ont tort devrait nous terrifier tous”. 
Le Dr Joseph Fraiman a ensuite été suivi par Steve Kirsch, directeur exécutif du Covid-19 Early Treatment Fund, qui a révélé que les vaccins Covid-19 permettent de vacciner plus de personnes qu’ils n’en économisent. 
“Je vais concentrer mes remarques aujourd’hui sur l’éléphant dans la pièce dont personne n’aime parler, que les vaccins tuent plus qu’ils n’en sauvent. “Nous avons été amenés à croire que les vaccins étaient parfaitement sûrs, mais ce n’est tout simplement pas vrai. On a démontr” que les crises cardiaques surviennent 71 fois plus souvent après ces vaccins par rapport à tout autre vaccin !” 
Steve Kirsch a ensuite poursuivi sa présentation en montrant une diapositive intitulée “Excess Death : Life ratio is UNACCEPTABLE”. La diapositive montre combien de décès supplémentaires ont été nécessaires après la vaccination pour sauver une vie à cause de Covid-19. 

“Seuls le VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System) sont statistiquement significatifs, mais les autres chiffres sont troublants.” dit Steve Kirsch.
“Même si les vaccins ont une protection à 100 %, cela signifie toujours que nous tuons 2 personnes pour sauver 1 vie.
“Quatre experts ont effectué des analyses en utilisant des sources de données non américaines complètement différentes et tous ont trouvé à peu près le même nombre de décès liés au vaccin en excès, environ 411 décès par million de doses. Cela se traduit par 115.000 personnes décédées (à cause des vaccins Covid-19).” 

Le directeur exécutif du Covid-19 Early Treatment Fund a ensuite souligné de sérieuses préoccupations concernant les données provenant d’Israël.
“Les vrais chiffres confirment que nous tuons plus que nous n’en économisons. Et j’adorerais regarder les données du ministère israélien de la Santé sur les 90 ans et plus, où nous sommes passés d’un groupe vacciné de 94,4% à 82,9% au cours des 4 derniers mois. 
“Dans le plus optimiste, cela signifie que 50 % des personnes vaccinées sont décédées et 0 % des personnes non vaccinées sont décédées. À moins que vous ne puissiez expliquer cela au public, vous ne pouvez pas approuver les boosters (injections supplémentaires).” 
Peter Marks, le principal organisme de réglementation des vaccins de la FDA, a ensuite demandé aux membres du comité d’examiner “la totalité des preuves afin de nous faire votre recommandation”.
À la suite des preuves, ils ont répondu par un non-vote retentissant 16 – 2 contre le conseil à l’agence de déployer des injections de rappel à toute personne de plus de 16 ans. 
La séquence complète de 8 heures est disponible ici , mais vous pouvez regarder tous les commentaires ci-dessus dans la vidéo suivante –

Source : Changera

Répondre à Roseau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *