Faux appel au secours dans les Vosges Un canular qui pourrait coûter très cher…

aeea43e9ed2ce42ab843c50dbcfa8712

Les secours sont intervenus au début du mois suite à un signalement de personne en danger. Il s’est avéré qu’il s’agissait d’un canular…

C’est la gendarmerie des Vosges qui a fait part de cette histoire invraisemblable. Le 1er août peu après 7h, les secours ont été mobilisés suite à un signalement de personne en danger.

La raison: un appel au secours lancé via les réseaux sociaux par un jeune homme d’une vingtaine d’années qui disait vouloir mettre fin à ses jours.

« Identifié et localisé« , les pompiers et les gendarmes sont intervenus afin de secourir la personne en question, seulement, arrivés sur place il se sont aperçus qu’il s’agissait d’un canular.

Ce serait un ami du jeune homme qui, au cours de la soirée précédente, se serait connecté sur le compte de la victime pour publier un message suicidaire.

Le message a logiquement inquiété l’entourage du jeune homme qui, après de nombreux appels sans réponse, a fini par alerter les secours.

L’auteur de la publication, un étudiant de 22 ans, s’est vu facturer l’intervention des pompiers mais risque bien plus.

En effet, la gendarmerie a établit une procédure pour divulgation d’information fausse de sinistre de nature à provoquer l’intervention des secours.

Selon les prescriptions du code pénal français, l’intéressé risque une sanction allant du remboursement des frais engagés par les secours jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende.

Source : RTL 5′

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.