Face au manque de moyens, le malaise des policiers grandit

Les conditions de travail se dégradent dans les zones sensibles, et le malaise des policiers croît.

Face-au-manque-de-moyens-le-malaise-des-policiers-granditLe malaise des policiers grandit. (Sipa)

Pour « rien au monde » il ne ­retournerait dans son « vieux » commissariat de banlieue. Avec ses locaux inadaptés : « Jamais les gens du privé n’accepteraient d’y travailler! » Ses moyens dérisoires : « On était 35 à se battre pour une voiture… » Le manque d’encadrement : « Combien de fois je me suis retrouvé seul à gérer une dizaine de gardes à vue! » Même si tout n’est pas parfait dans le service de police judiciaire parisien qu’il a récemment intégré, le jeune officier a enfin l’impression de faire son métier, de pouvoir, comme il dit, « enrichir la procédure au lieu de faire de l’abattage ».…

Lire la suite : Europe1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.