État d’urgence : contrôles de gendarmerie renforcés dans l’Orne

Les gendarmes peuvent demander aux automobilistes d’ouvrir leur coffre. À gauche, le commandant Gosmas et la sous-préfète de Mamers, Laura Reynaud.

Les gendarmes peuvent demander aux automobilistes d’ouvrir leur coffre. À gauche, le commandant Gosmas et la sous-préfète de Mamers, Laura Reynaud. | Julien Belaud / Ouest-France

L’état d’urgence, décrété suite aux attentats à Paris, a entraîné un renforcement des contrôles de gendarmerie sur les routes de l’Orne.

Une trentaine de gendarmes ont été mobilisés ce vendredi soir, à la sortie d’Alençon, au rond-point de Saint-Paterne. « Nous interceptons en priorité les petits fourgons et camionnettes, explique le commandant Gosmas, patron de la compagnie de Mamers. Les voitures aux vitres teintées sont également ciblées. »

Les contrôles seront plus réguliers dans les semaines à venir. « L’objectif, c’est la dissuasion et la récolte de renseignements. » Des réservistes de la gendarmerie arrivent en renfort. Les forces de l’ordre s’attendent à au prolongement de l’état d’urgence pendant et après les fêtes de fin d’année. « Nous aurons beaucoup de travail. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.