Essonne : les gendarmes d’Egly arrêtent le harceleur

870x489_capture_13

Il n’arrivait pas à faire une croix sur le passé et était revanchard. Un individu, déjà très défavorablement connu des gendarmes de la brigade d’Egly, était l’objet de trois plaintes pour harcèlement de la part de son ex-conjointe.

Depuis de nombreuses semaines, le mis en cause effectuait une surveillance régulière du domicile de sa victime. Il la harcelait d’appels téléphoniques, la discréditait auprès de sa famille, ses amis et son employeur et créait sur Internet de faux profils lui correspondant.

Un harcèlement constant et des menaces réitérées qui faisaient partie du mode opératoire de l’individu ont découvert les militaires de la gendarmerie. En effet, ses précédentes relations s’étaient conclus de la même triste façon.

L’homme a été placé en détention provisoire au regard du risque de réitération des faits. Il sera jugé au début du mois de février.

Rappelons que les violences psychologiques sont punies, au même titre que les violences physiques.

Source : Le Républicain de l’Essonne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.