En Normandie, Orange et les gendarmes s’associent pour lutter contre le vol de câbles en cuivre

En Normandie, Orange et les gendarmes s'associent pour lutter contre le vol de câbles en cuivre

Les représentants régionaux d’Orange et de la gendarmerie ont signé une convention avec la préfète de Région pour lutter contre le vol de câbles en cuivre. – Aurélien Delavaud

Ce vendredi 10 février 2017, la préfète de Région recevait à Rouen (Seine-Maritime) les représentants régionaux de la gendarmerie et d’Orange pour la signature d’une convention. Celle-ci doit permettre de limiter les vols de câbles en cuivre sur le territoire normand.

Chaque mois, des vols de câbles en cuivre ont lieu sur le réseau Orange en Normandie. Et à chaque fois, ce sont des clients à raccorder au réseau pour l’opérateur et des plaintes à gérer pour la gendarmerie. Pour tenter de lutter contre ce phénomène, les représentants régionaux d’Orange et de la gendarmerie se sont réunis ce vendredi 10 février 2017 à la préfecture de Rouen (Seine-Maritime) pour signer une convention.

“Chaque année, près de 2,5 kilomètres de câbles aériens ou souterrains sont volés sur l’ensemble de la Seine-Maritime et de l’Eure”, précise le colonel Bertrand Louarn, commandant en second de la Région de gendarmerie Normandie. Un phénomène moins prégnant mais tout de même existant sur l’ancienne Basse-Normandie. “Et il faut faire attention avec l’annonce de la hausse du prix du cuivre, ajoute le colonel.

Des interventions plus rapides

Grâce à cette convention, signée également avec la préfète de Région, le délégué régional d’Orange Normandie, Marc Maouche, espère “limiter les vols et, s’il y en a, les prendre en flagrant délit”. Concrètement, en cas de suspicion de vol grâce à la surveillance de l’opérateur, les gendarmes seront prévenus pour une intervention rapide. “C’est un énorme gain de temps car avant on ne portait plainte que le lendemain. Là on a des chances de les prendre sur les faits”, ajoute Marc Maouche.

Cependant, le phénomène est beaucoup moins présent en Normandie que dans d’autres régions où les vols peuvent se compter en “dizaines de kilomètres de câbles par mois”, selon Marc Maouche. “Mais ce n’est pas pour autant que nous devons le négliger”, assure le colonel Louarn.

Source : Tendances Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *