Emmanuel Macron et le t-shirt anti-LBD: sur RMC, un syndicat policier demande des excuses et propose un autre t-shirt au Président

DOCUMENT RMC – Linda Kebbab déléguée nationale du syndicat Unité SGP-Police a demandé des excuses au président de la République, l’accusant de jeter les policiers “à la vindicte populaire”, après la diffusion d’un cliché d’Emmanuel Macron tenant un t-shirt critique du LBD.

Un cliché qui ne passe pas, ni dans les rangs de la police, ni chez les victimes de violences policières. Jeudi, le président de la République s’est fait photographié au festival d’Angoulême en compagnie du dessinateur Jul, tenant tout sourire un t-shirt représentant un fauve éborgné accompagné de l’inscription “LBD 2020”.

“Qu’il pose avec le t-shirt, ça a surpris tout le monde. J’ai proposé une photo sur le ton d’une boutade, il a dit ‘oui pas de problème’ et quelqu’un a immortalisé le moment, à la stupéfaction de l‘assemblée”, a raconté ce vendredi matin sur RMC le dessinateur Jul, qui avait auparavant interpellé le président de la République sur les violences policières lors d’un dîner au cours du festival de bandes-dessinées d’Angoulême.

“Je dois défendre la liberté d’expression, la créativité et l’insolence y compris la création d’artistes qui disent ou font des choses avec lesquelles je ne suis pas en accord. Je récuse le terme de violences policières, la violence est d’abord dans la société”, avait commenté le Président de la République peu après la diffusion du cliché.

“Il se permet d’arborer un t-shirt qui nous jette à la vindicte populaire”

Si certaines victimes ont dénoncé “un déni de réalité”, le cliché a aussi irrité du côté des forces de l’ordre: “Quand on est président de la République, on prend de la hauteur, on prend du recul, on réfléchit à ce qu’on fait!”, a dénoncé ce vendredi sur RMC Linda Kebbab déléguée nationale du syndicat Unité SGP-Police. Elle a assuré qu’Emmanuel Macron cautionnait le discours “à la mode” dénonçant l’utilisation du LBD en s’affichant ainsi avec le t-shirt tenu sur le cliché. “Moi j’aimerai proposer un autre t-shirt au président de la République”, a-t-elle ensuite lancé avant de montrer à l’antenne un t-shirt ou l’on pouvait lire “59 suicides en 2019”.

“Cinquante-neuf policiers se sont suicidés l’année dernière dans l’indifférence totale de nos politiques et de notre administration. On a eu des centaines et des milliers de messages de collègues sur l’ensemble du territoire qui disent ‘il y a quelques semaines on l’a sorti d’un pétrin au théâtre’, on a permis à la République de tenir debout quand sa politique la faisait chanceler. Et aujourd’hui il se permet d’arborer un t-shirt qui nous jette à la vindicte populaire!”, a lâché Linda Kebbab avant d’interpeller Emmanuel Macron

“Monsieur le président de la République nous demandons que vous fassiez des excuses aux forces de l’ordre et en même temps si vous pouviez arborer ce t-shirt ce serait bien. Mais ce serait surtout bien que vous luttiez contre les suicides”, a-t-elle conclu.

Source : BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *