Dordogne : ivre, il frappe sa femme, secoue son bébé et menace de le jeter contre le mur

Un homme d’une trentaine d’années habitant de Sarlat en Dordogne a été écroué ce samedi. Il est soupçonné d’avoir frappé sa compagne enceinte, puis d’avoir secoué son nourrisson et menacé de le jeter contre le mur. Il a aussi jeté le fils de sa compagne âgé de 10 ans dans la rue en pleine nuit

Capture d’écran 2019-06-16 à 02.22.15

Sarlat-la-Canéda, France

Une information judiciaire a été ouverte pour violences habituelles sur conjoint avec ITT de plus de 8 jours.

Mais aussi sur mineurs et violences par ascendant contre un homme d’une trentaine d’années, habitant de Sarlat. Ce ressortissant kurde en situation irrégulière a été incarcéré ce samedi. Il faut dire qu’il a fait vivre un calvaire à sa famille en frappant sa femme enceinte, puis en secouant et maltraitant l’un de ses nouveaux-nés.

Il s’en est aussi pris aux enfants du premier mariage de sa compagne en les jetant à la rue en pleine nuit et en pyjama.

Tout commence lorsque la compagne de cet homme tombe enceinte. Il commence alors à la frapper régulièrement. Son fils issu d’une première union devient également son souffre douleur.Tirage de cheveux et punitions cruelles.

Le jeune garçon de 10 ans passera notamment plusieurs heures enfermé dans le poulailler.

Il réveille son nourrisson et menace de le jeter contre le mur en le secouant

Finalement, la maman accouche de jumeaux il y a une dizaine de jours. Mercredi dans la journée, la tension monte encore d’un cran.

Alors que les deux premiers fils de la maman préparent les cadeaux pour la fête des pères, son nouveau compagnon s’énerve et frappe les enfants parce que dit-il ils font trop de bruit.

L’irréparable se produit finalement vers 4 heures du matin cette nuit là. L’homme très alcoolisé réveille sa femme en hurlant. Il la frappe puis se précipité dans la chambre des deux nouveaux nés.

Il réveille celui qui dort encore, le secoue, menace de le jeter contre le mur. Il aurait à ce moment crié à sa femme : “tu veux que j’en fasse une copie ?”

Avant de jeter l’un des enfants de 10 ans dans la rue en pleine nuit et en pyjama. La maman s’en sortira finalement en faisant semblant d’emmener les enfants à l’école au petit matin et en se précipitant à la gendarmerie.

Le nouveau né secoué doit subir des examens à l’hôpital de Bordeaux pour déterminer s’il aura des séquelles.

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *