Disparition de Maëlys : Les investigations s’élargissent aussi à deux autres soirées à proximité du mariage

FAITS DIVERS Malgré d’intenses recherches depuis dimanche matin, la petite Maëlys, 9 ans, disparue dans la nuit de samedi à dimanche alors qu’elle participait à un mariage en Isère, reste introuvable…

Le propriétaire d'un bar de la région de Pont-de-Beauvoisin affiche en vitrine l'avis de recherche de Maëlys, fillette de 9 ans disparue dans la nuit de samedi à dimanche.
Le propriétaire d’un bar de la région de Pont-de-Beauvoisin affiche en vitrine l’avis de recherche de Maëlys, fillette de 9 ans disparue dans la nuit de samedi à dimanche. — AFP

  • La fillette a disparu dimanche à 3h du matin pendant un mariage.
  • Les gendarmes ont participé à des battues et la fouille des environs.
  • Une enquête pour enlèvement a été ouverte.

14h50 : Ce live est désormais terminé

La procureur de la République à Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin, vient de clôturer la conférence de presse. Ce live est désormais terminé. Merci de l’avoir suivi. Restez sur 20 Minutes pour suivre le développement de l’enquête.

14h37 : « Il est inconcevable de baisser la garde »

«Tant qu’il y aura un espoir de retrouver Maëlys, il est inconcevable de baisser la garde», indique le colonel Yves marzin, commandant du groupement de gendarmeirie Isère pour signaler que les recherches allaient encore s’intensifier dans les heures à venir.

14h36 : 140 personnes entendues sur les 180 invités du mariage

Les gendarmes en charge de l’enquête sur la disparition de Maëlys indiquent que 180 personnes participaient au mariage au cours duquel Maëlys a disparu vers 3h du matin dimanche. 140 personnes ont d’ores et déjà été entendues. En totalisant les deux autres soirées dans les environs, le nombre de personnes à identifier monte à 250, précisent les gendarmes. L’enquête précise par cercles, précise Dietlind Baudoin : « on interroge d’abord les personnes les plus proches de Maëlys avant d’élargir les investigations ».

14h33 : Les investigations s’élargissent à deux autres soirées qui se tenaient à proximité du mariage la même nuit

La procureur de la République, Dietlind Baudoin, précise que le périmètre des investigations s’élargit ce mardi avec des auditions de personnes présentes à deux soirées qui se tenaient, dans la nuit de samedi à dimanche, non loin du lieu a été vu Maëlys pour la dernière fois. Une de ces soirées se déroulait dans la salle paroissiale de Pont-de-Bonvoisin, distante de 350 mètres de la salle polyvalente où se déroulait le mariage auquel participait maëlys. L’autre se tenait dans un bar du village, à 500 mètres de là.

14h31: «La piste criminelle n’est plus écartée»

«Au regard du temps écoulé et au regard des moyens vainement employé pour retrouver la petite Maëlys, la piste criminelle n’est plus écartée», indique Dietlind Baudoin. Les investigations se déroulent dorénavant sous la qualification d’enlèvement avec une cosaisine de la section de recherche de Grenoble et d la compagnie de gendarmerie de la Tour du Pin. La quasi-totalité des personnes présentes au mariage ont été entendues.

14h30: La conférence de presse démarre

La procureur de la République, Dietlind Baudoin, s’exprime en ce moment.

14h28 : Une piste reniflée jusqu’au parking

Lors de la disparition, la fillette d’1m30 et 28 kg, la peau mate, les yeux marrons et les cheveux châtains, portait une robe sans manches et des nu-pieds de couleur blanche selon l’appel à témoins et la photographie diffusés depuis dimanche soir.

Parmi les pistes explorées, la possibilité que la fillette de 9 ans soit montée dans une voiture. « Les trois chiens de la gendarmerie ont senti l’odeur de la petite fille jusque sur le parking puis plus rien, ce qui pourrait laisser penser à un enlèvement » a indiqué à 20 Minutes une source au sein de la gendarmerie.

14h13 : « Chaque heure qui passe accrédite la thèse criminelle»

Lundi, le parquet avait ouvert une enquête sous la qualification d’enlèvement mais sans exclure la piste accidentelle. Aucune piste n’est écartée ce mardi. Néanmoins, compte tenu de l’ampleur des recherches et des investigations, « chaque heure qui passe accrédite la thèse criminelle, au sens de la qualification pénale d’un enlèvement », a déclaré ce mardi à l’AFP une source proche du dossier.

le bureau de Lyon de 20 Minutes fait le point sur l’enquête.

14h: La procueur de la République donne une conférence de presse à 14h30

La procureur de la République à Bourgoin-Jallieu (Isère), Dietlind Baudoin, doit tenir une conférence de presse à 14h30 faisant le point sur l’enquête ouverte lundi après la disparition de Maëlys.

Source : 20 Minutes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.