Dinan. Les gendarmes dispersent des collégiens qui voulaient en découdre

Les gendarmes de Dinan sont intervenus devant le collège Notre-Dame-de-la-Victoire, pour disperser trente collégiens (photo d'illustration).

Les gendarmes de Dinan sont intervenus devant le collège Notre-Dame-de-la-Victoire, pour disperser trente collégiens (photo d’illustration). | OF.

Les gendarmes de Dinan (Côtes-d’Armor) sont intervenus devant les grilles du collège Notre-Dame-de-la-Victoire, ce vendredi après-midi, pour disperser une trentaine d’élèves du collège Broussais. D’après les militaires, les jeunes étaient venus « pour en découdre » avec deux élèves, « pour une histoire de fille ».

Une trentaine de jeunes du collège Broussais « qui voulaient en découdre » avec ceux de Notre-Dame-de-la-Victoire, à Dinan (Côtes-d’Armor) ont été dispersés par une douzaine de gendarmes, hier après-midi.

Les militaires ont été informés dans la journée par le proviseur du collège Broussais qu’il y avait des tensions entre les deux établissements, « pour des histoires de fille », selon la gendarmerie de Dinan. Le groupe de collégiens, composé pour moitié de filles, s’est donc posté devant les grilles du collège de Notre-Dame-de-la-Victoire, en attendant les deux personnes visées.

« Une guéguerre entre collèges »

À ce moment-là, vers 16 h 30, les gendarmes ont dispersé le groupe. « Il n’y a pas eu d’incident, ni de dégradations », précise Bruno Graffouillère, commandant de la compagnie. « Après on a suivi un peu tout le monde pour s’assurer qu’il n’y ait pas de nouveau des affrontements », ajoute le gendarme.

Les deux collégiens ciblés par la trentaine de jeunes ont été discrètement évacués de l’établissement. « C’est une guéguerre entre collèges », résume Bruno Graffouillère.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.