Dinan. Du tir à l’arc à la Gendarmerie, il n’y a qu’un pas

98aa35f5c920eea7ec649b80c5cc9bee-dinan-du-tir-l-arc-la-gendarmerie-il-n-y-qu-un-pasClément Hamel, le champion de France en arc classique en salle, félicité par la présidente, Armelle Scavenec et ‘entraîneur, Gérald Béjot. | Ouest-France

À 20 ans, Clément Hamel, jeune archer dinannais, a décroché le titre de champion de France, à Vittel, le week-end dernier. C’est le premier titre national pour le club des bords de Rance.

Portrait

« J’étais confiant, car j’ai fait une saison ascendante, avec un peu moins d’entraînement mais j’étais rassuré professionnellement, car je vais rentrer dans la Gendarmerie nationale, ce que je voulais faire depuis longtemps. Je pense que ça a beaucoup compté dans mon succès. »

Lundi soir, à la salle de tir à la Nourais, le jeune archer a reçu les félicitations de la présidente, Armelle Scavennec ; de l’entraîneur, Gérald Béjot ; et de ses amis.

« Il était beaucoup plus libéré, soulignait ce dernier, et il a repris les qualités de tir qu’il avait il y a quelques années. Il était confiant avant de partir et c’est le mental qui a fait la différence. Il est très à l’écoute et il met rapidement en place les gestes techniques. »

Pour sa première participation à un championnat de France en arc classique en salle, Clément Hamel a frappé un grand coup.

Des arcs avec des noisetiers

Lui qui pensait terminer dans les dix premiers, s’est surpassé dans la qualité de tir, la technique et le mental.

« Je voulais faire une grosse perf avant de quitter le club et de rentrer dans la Gendarmerie. J’ai su également bien gérer mon stress, mais c’est quand même une grosse surprise d’avoir fait un score de 568 points », souligne le champion, qui a touché au vélo et au football, avant de venir au tir à l’arc.

« J’ai découvert le tir à l’arc en regardant les JO de Pékin, à la télé, en 2008. C’est ça qui m’a mis la puce à l’oreille, précise celui qui pratique son sport favori depuis l’âge de 9 ans. Je pensais que c’était plus du loisir, mais je me suis rendu compte que c’était un vrai sport. Lorsque j’étais jeune, je m’amusais à casser des branches de noisetiers avec mon oncle pour en faire des arcs et je m’exerçais à tirer. Ensuite, j’ai signé au club de Dinan. »

Un esprit d’équipe et de cohésion

Cette discipline a permis à Clément Hamel de développer l’esprit d’équipe et de cohésion. « C’est un garçon qui est très à l’écoute, commente Gérald Béjot. Il est travailleur et il est d’un calme olympien. À Vittel, il n’a pas perdu ses moyens. C’est un archer qui ne se désarçonne pas. C’est la première fois que nous avons un champion de France. »

Autres bons résultats pour les archers, à Vittel, Brice Leroux, pour sa première année de tir en salle, revient avec une médaille de bronze en arc à poulies ; Emmanuel Leroux, 7e ; Océane Callisto, 4e et Émilie Levavasseur, 6e.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.