Diagnostics erronés en cascade : l’incompétence du corps médical mène à l’euthanasie

A l’occasion de la « plandémie » covid 19 tous les observateurs réveillés ont pu constater la lâcheté du corps médical soumis à l’ordre des médecins corrompu et souvent corrompus eux mêmes car trop rares ont été les résistants qui ont assumé leur serment d’Hippocrate.

Mais le témoignage ci-dessous qui fait froid dans le dos démontre qu’à la la lâcheté s’ajoute l’incompétence criminelle.
 
Ces situations sont le résultat de la formation des médecins sous la férule de Big Pharma aggravées par les réformes Bachelot sur le traitement à l’acte qui conduit à des réflexes comptables sans éthique dans la gestion des patients et des chambres.
 
Il est grand temps de nettoyer les écuries d’Augias de la médecine française qui encore récemment se prenait pour la meilleure du monde.
 
Les « soignants » responsables de l’horreur décrite ne devront pas échapper à une justice sans faiblesse si on veut espérer mettre un terme à ce genre d’ignominie.
 
Condoléances et soutien à la fille de cette victime de la médecine macronienne.
diagnostics-erronés-abdul-nafi-afghanzaiEnvoyée en réanimation en décembre 2019 sur la base d’un diagnostic erroné, la mère de Dalila a succombé quinze jours plus tard à une série d’erreurs médicales et de mauvais traitements. Aujourd’hui, sa fille témoigne de son combat pour accéder à la vérité et obtenir justice.

Source : Le Média 442.fr

Répondre à Sophie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.