Deux escadrons de gendarmerie mobile en renfort aux frontières

Dans le cadre du renforcement des contrôles aux frontières, les gendarmes d’Erstein ont bénéficié du concours des hommes de l’escadron de gendarmerie mobile de Calais.  PHOTO DNA

La brigade d’Erstein a vu ses effectifs complétés par les hommes de l’escadron de gendarmerie mobile de Calais. À partir de 16 h ce mercredi, et durant près d’une heure ils ont mené conjointement une opération de contrôle des flux au niveau du rond-point de la zone industrielle de Krafft.

Ce dispositif intervient dans le cadre du renforcement des contrôles aux frontières exigé, suite à l’attentat Berlin, par le Ministre de l’intérieur Bruno Le Roux. Deux escadrons de gendarmerie mobile ont ainsi été affectés à la Région Grand Est. Le premier, soit 68 militaires dans le Bas-Rhin. L’autre en Moselle.

« Ces effectifs supplémentaires permettent, en plus des points de contrôles fixes et mobiles en place depuis plusieurs mois, d’en établir d’autres plus en profondeur dans le territoire », a indiqué le Préfet de Région Stéphane Fratacci, sur place à Erstein. Il était accompagné du Général Ottavi, commandant de la gendarmerie d’Alsace et du groupement du Bas-Rhin.

Et le Préfet de souligner « l’excellente coordination des services de gendarmerie et de police » engagés dans la surveillance des frontières. Ce dernier a indiqué que depuis novembre 2015, la police aux frontières (PAF) avait contrôlé 688 000 véhicules, dont 2 961 non-admissions en territoire français.

Source : L’Alsace.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.