Des gendarmes en balade à Reims avec une caravane volée

Nouvelle arrestation après la saisie à Reims de deux caravanes volées : celle d’une jeune femme qui avait transformé l’une d’elles en chez-soi. Les gendarmes ont attelé la caravane à leur 4×4 pour la ramener à la caserne.


Les gendarmes ont tracté l'une des caravanes avec un 4x4 pour la ramener à bon port, dans leur caserne.

Les gendarmes ont tracté l’une des caravanes avec un 4×4 pour la ramener à bon port, dans leur caserne.

La scène a surpris nombre de personnes qui ont vu passer l’attelage dans les rues de Reims : une rutilante caravane tractée par un 4×4 de la gendarmerie ! Il ne s’agissait pas du tournage d’un film ou d’un gendarme en balade pris d’humeur vagabonde mais d’une saisie effectuée jeudi dernier au quartier des Trois-Fontaines. Dans le même temps, une autre caravane volée était récupérée sur un campement de la route de Dormans à Tinqueux.

Ces deux caravanes ont été découvertes par hasard, à l’occasion d’un coup de filet déclenché par des gendarmes de l’Aisne qui enquêtaient sur une série de vols et d’escroqueries dans leur département. Quatre suspects ont été cueillis lors des opérations menées avec l’appui des gendarmes locaux.

La caravane retrouvée sur le campement de Tinqueux provenait d’un vol commis dans une propriété de Champlat-Boujacourt, petit village du Tardenois. Le nomade qui en avait l’usage est convoqué le 4 juillet devant le tribunal.

La caravane des touristes décolle pendant leurs courses

Aux Trois-Fontaines, la seconde caravane était installée dans le jardin d’une maison de l’allée Duroy-de-Bruignac, derrière une palissade amovible, à l’abri des regards indiscrets. Un couple y dormait quand la maréchaussée a débarqué. La jeune femme était l’une des personnes recherchées par les enquêteurs axonais. Leurs collègues de Reims, eux, se sont occupés du monsieur. À l’écouter, il ne savait pas que la caravane était volée : ce n’est pas la sienne, mais celle de sa concubine, a-t-il expliqué.

Les gendarmes l’ont relâché puis ont attendu que leurs collègues en terminent avec Madame pour l’appréhender, lundi matin. Elle a reconnu le recel.

La caravane appartient à des touristes hollandais qui s’étaient garés le 7 mai sur un parking de la zone commerciale de la Neuvillette, le temps d’une visite au magasin Décathlon. A leur retour, plus de caravane ! Des voleurs à l’affût l’avaient décroché avec l’outillage nécessaire.

Lundi, les gendarmes l’ont accrochée à leur 4×4 pour la ramener dans la cour de leur caserne. Ils n’ont pu faire de même avec l’autre caravane, en plus mauvais état. Un dépanneur est venu la chercher. Elle a été restituée à son propriétaire de Champlat-Boujacourt tandis que les Hollandais sont attendus prochainement à Reims pour récupérer la leur. Quant aux proches de la receleuse, laissée libre avec une convocation en justice, peut-être ont-ils dû se serrer un peu pour revivre avec elle sous le même toit.

Source : L’Union

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.