Départs et retours de vacances : les gendarmes de la Marne veillent sur l’autoroute

Attention à ne pas vous faire retirer votre permis au départ ou à votre retour de vacances, le peloton de gendarmerie de Reims surveille les autoroutes. Pour rattraper les chauffards en excès de vitesse, les gendarmes sont équipés d’une Renault Meghan RS, un bolide de 275 chevaux.

870x489_img-0867Pour conduire ce bolide, deux gendarmes ont suivi une formation spéciale © Radio France – Raphaël Cann

Reims, France

Les gendarmes, appareil à la main, mesurent la vitesse de chaque véhicule qui passe. Installés dans une voiture sportive au bord de l’A4, ils se tiennent prêts à prendre en chasse les contrevenants. “Ce type de véhicule est vraiment utilisé pour les excès de grande vitesse, au dessus de 40 km/h”, explique le lieutenant Stéphane Guillemin, commandant du peloton autoroutier de Reims. Les gendarmes effectuent ce genre de contrôle pendant près de 8 heures par jour.

Entre 6 et 10 rétention de permis, le week-end

Seulement un quart d’heure après l’arrivée des gendarmes, une Polo file à 180 km/h. Très rapidement, la Renault Meghan RS de la gendarmerie la rattrape et lui fait signe de s’arrêter à la prochaine sortie. Difficile d’échapper aux 275 chevaux du bolide. Le chauffard se fait finalement suspendre son permis et reçoit une amende.  Une infraction assez courante d’après les gendarmes. Le week-end, ils effectuent en moyenne entre 6 et 10 rétentions de permis.

Une collection de photos d'archive des anciens véhicules rapides de la gendarmerie - Radio France

Une collection de photos d’archive des anciens véhicules rapides de la gendarmerie © Radio France – Raphaël Cann
Les gendarmes de la Marne ne possèdent qu’un véhicule de ce type dans leur flotte. Seuls deux gendarmes peuvent la conduire après avoir passé une sélection et une formation spéciale. C’est le cas de Fabrice Boiteux, il a passé une semaine sur un circuit de course: “On nous apprend les bonnes réactions à avoir vis-à-vis des automobilistes. Quand ils voient des gyrophares dans les rétroviseurs, ils n’ont pas les bons réflexes. Ils freinent ou changent de voie alors qu’il faudrait ne pas bouger.

Le peloton autoroute de la gendarmerie de Reims effectuent également des contrôles avec 3 ou 4 véhicules banalisés tous les jours. “Ces véhicules sont plus là pour détecter des fautes de comportement, de type usage de téléphone ou encore des chauffeurs poids lourds qui regardent la télé pendant la conduite” détaille le lieutenant Stéphane Guillemin.

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *