Départ du chef de brigade de gendarmerie Patrick L’Ognonnec – Lézardrieux

Patrick L'Ognonnec, chef de la brigade de gendarmerie de Lézardrieux (3e à partir de la droite), a fêté son départ vendredi soir dans les locaux de la brigade nautique, en compagnie des élus de la presqu'île, et de ses nombreux amis.

Patrick L’Ognonnec, chef de la brigade de gendarmerie de Lézardrieux (3e à partir de la droite), a fêté son départ vendredi soir dans les locaux de la brigade nautique, en compagnie des élus de la presqu’île, et de ses nombreux amis.

Portrait

Patrick L’Ognonnec, chef de la brigade de gendarmerie de Lézardrieux, va partir le 1 er août prochain pour Mordelles, compagnie dont il assurera le commandement à la tête de 22 gendarmes.

Patrick L’Ognonnec est originaire de Paimpol. Il intègre l’école de formation des sous-officiers de gendarmerie le 4 février 1985. Il est affecté en 1985 à l’escadron de gendarmerie de Mayenne en tant que fusilier voltigeur. Après cinq années ponctuées de plusieurs missions en Nouvelle-Calédonie et en Guadeloupe, il intègre la gendarmerie départementale le 1 er juillet 1990, à la brigade de Meyruys en Lozère. Il est affecté à la brigade de Carhaix-Plouguer en juin 1995. Après quatre années, il rejoint son département d’origine, les Côtes-d’Armor, où il sert successivement les brigades de Langueux, Lanvollon, et, depuis le 1 er septembre 2009, celle de Lézardrieux. Entré à la brigade de Lézardrieux en tant que sous-officier, il en sort officier à la suite d’une réussite brillante au concours.

Des qualités relationnelles remarquables

Lors de son pot de départ, vendredi soir dans les locaux de la brigade nautique départementale, les élus de la presqu’île et les supérieurs hiérarchiques de Patrick L’Ognonnec ont unanimement vanté ses compétences professionnelles et ses « qualités relationnelles et humaines remarquables », notamment « sa franchise, sa confiance, et son respect des autres ».

Patrick L’Ognonnec a remercié chaleureusement tous les corps de métiers (pompiers, sauveteurs en mer, secrétariats de mairie, etc.) qui ont travaillé avec lui, ainsi que la communauté de communes, qui a accompli des travaux d’aménagements à la brigade durant son mandat. « Bon nombre de commandants d’unité rêvent d’une brigade où les locaux sont aussi agréables et fonctionnels. Je suis satisfait qu’avant mon départ, les logements de la résidence des gendarmes aient été rénovés », a-t-il déclaré.

Mais l’adieu de Patrick L’Ognonnec n’est qu’un au revoir. « Je ne vais tout de même pas quitter complètement le secteur lézardrivien, car je navigue régulièrement sur le Trieux. Je ne pourrai me passer de la mer et de tout ce qui l’entoure », a t-il confié, en fidèle Breton, fils du pays d’Armor.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *