Dégradations à Carteret : les deux coupables arrêtés par les gendarmes

Les gendarmes des Pieux ont rapidement bouclé une enquête pour de multiples dégradations commises à Barneville-Carteret dans la nuit de jeudi à vendredi et de vendredi à samedi.

Les gendarmes des Pieux ont rapidement bouclé une enquête pour de multiples dégradations commises à Barneville-Carteret dans la nuit de jeudi à vendredi et de vendredi à samedi. | Ouest-France

Dans la nuit de jeudi à vendredi, puis de vendredi à samedi, plusieurs incivilités ont été commis sur la commune de Barneville-Carteret. Essentiellement d’ailleurs à Carteret même. Entre les ordures éparpillées, les barrières de protection balancées du côté de la plage, des tags sur les murs, portails d’habitations, jusqu’aux voitures de particuliers qui n’ont pas été épargnées, sans oublier des bateaux du port de plaisance, les coupables n’ont pas lésiné. Ils ont été appréhendés samedi midi.

Les gendarmes de la brigade des Pieux, installés pour les besoins de l’enquête à la brigade de gendarmerie de Barneville-Carteret, ont mené samedi une enquête de voisinage. Ils avaient été alertés suite aux dégâts commis dans la nuit de jeudi à vendredi et de vendredi à samedi, du côté de la plage de Carteret, du port et dans certaines rues de la commune, du cap jusqu’à la rue Maréchal Leclerc ou du Bocage entres autres.

L’enquête de proximité a rapidement porté ses fruits permettant l’arrestation de deux jeunes gens, un majeur et un mineur, qui ont été entendus par les enquêteurs à la gendarmerie de Barneville-Carteret et ont reconnu les faits. Ils occupaient un des bateaux du port de plaisance de Carteret et avaient mené leurs raids successifs depuis celui-ci. Cet après-midi de samedi, il yavait un défilé de plaignants à la gendarmerie de Barneville-Carteret où les enquêteurs mettaient la dernière main à leur enquête menée rapidement. La commune devrait également porter plainte contre les auteurs de ces multiples dégradations qui devront répondre de leurs actes.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.