Croutoy : le forcené amateurs d’armes interpellé par la gendarmerie

Illustration. Placé en garde à vue, l’homme, alcoolisé, a finalement été admis en psychatrie samedi. LE PARISIEN/O.B.
 

Une vingtaine de gendarmes ont été mobilisés vendredi soir, vers 18 heures, à Croutoy, au sud d’Attichy. Les militaires avaient été alertés par un père qui venait d’être menacé de mort par son fils, à son domicile. A leur arrivée, les militaires entendent une trentaine de détonations « ressemblant à des tirs d’armes à feu ».

Cartouches de pistolet à grenaille, arbalètes, machettes et haches sont retrouvés

Une unité d’intervention du Pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) est alors appelée, ainsi qu’un négociateur. Le face à face avec l’homme d’une quarantaine d’années, « dans un état d’agitation profond », va durer près de deux heures avant qu’il ne soit interpellé devant son domicile.

Sur lui, les militaires retrouvent notamment des cartouches de pistolet à grenaille. A l’intérieur de la maison, ils mettent la main sur des arbalètes, des machettes, des couteaux ou encore des haches. Un démineur est même appelé après la découverte d’un colis (factice) avec la mention «bombe ». Placé en garde à vue, l’homme, alcoolisé, a finalement été admis en psychiatrie samedi.

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.