Coup de filet de la gendarmerie : les auteurs de 53 vols dans 21 communes interpellés

Faits divers – Val d’Adour/Grand Tarbes/Gers

Le butin mis au jour par les gendarmes est aussi divers que varié, comme vous pouvez le voir sur cette photo./Photo D.R.
Le butin mis au jour par les gendarmes est aussi divers que varié, comme vous pouvez le voir sur cette photo./Photo D.R.

Les gendarmes ont interpellé plusieurs individus appartenant à deux familles, auteurs d’une série de vols sur la région tarbaise, le Val d’Adour et le canton de Pardiac-Rivière-Basse, dans le Gers.

Tarbes, Ibos, Bordères-sur-l’Échez, Tournay, Bazet, Vic-en-Bigorre, Auriébat, Sarriac-Bigorre, Marciac, Maubourguet, Riscle, Villecomtal, Nouilhan, Tostat, Labatut-Rivière, Artagnan, Talazac, Lafitole, Rabastens-de-Bigorre, Haget, Plaisance-du-Gers : c’est la liste des communes qui ont été écumées par un groupe d’individus résidant dans le secteur de Maubourguet. C’est donc un joli coup de filet que les gendarmes ont réalisé en les interpellant. De 2011 à décembre 2014, ils ont commis pas moins de 53 vols simples ou par effraction, principalement dans des résidences d’habitation. L’affaire débute pourtant en décembre 2014, chez un garagiste de Maubourguet qui signale aux gendarmes un vol d’accessoires sur un de ses véhicules stationnés dans son parc. En exploitant les particularités du véhicule, les gendarmes de la brigade de Maubourguet, appuyés par leurs collègues de la brigade de recherches de Tarbes, parviennent à remonter jusqu’à un individu suspect. Une enquête d’environnement permet d’identifier un complice, puis deux autres acolytes qui ont participé à une partie plus ou moins importante des vols. Les six individus qui s’adonnaient aux vols appartiennent à deux familles. «Les vols étaient commis non à des fins de recel mais pour s’équiper. Quand les personnes avaient envie d’un objet, ils se servaient», témoignent les gendarmes. Les perquisitions aux domiciles respectifs des suspects mettent au jour une petite caverne d’Ali Baba qui recèle quantité d’objets dont la diversité laisse rêveur : machine à laver, aspirateur industriel, VTT, bétonneuse, écrans plats, matériels de bricolage, instruments de musique, remorque de voiture, trampoline…

Les six personnes ont été placées en garde à vue et sont convoquées devant le tribunal correctionnel en décembre prochain pour vols en réunion. En attendant leur jugement, tous objets ont été restitués aux propriétaires préalablement identifiés et recensés. Six mois de procédures ont été nécessaires aux gendarmes pour résoudre cette affaire.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.