Corse. Un homme mis en examen après l’agression de trois gendarmes

corse du sud ajaccio

Un homme a été mis en examen, indique ce dimanche matin le parquet d’Ajaccio en Corse, après l’agression de trois gendarmes dans la nuit de jeudi à vendredi.

Un homme de 24 ans a été mis en examen pour violence en réunion dans l’enquête sur l’agression de trois gendarmes dans la nuit de jeudi à vendredi à Ajaccio, a-t-on appris dimanche auprès du parquet, confirmant une information de Corse-Matin.

Mickaël Mondoloni, l’un des jeunes impliqués dans cette rixe devant un bar d’Ajaccio, a été mis en examen pour « violence en réunion mais aussi pour violence en raison de la qualité de gendarmes des victimes, connue des agresseurs, et violence en raison de l’origine nationale des victimes, l’agression ayant été accompagnée d’insultes sur la qualité de Français des personnes visées », a précisé à l’AFP le procureur de la République d’Ajaccio, Eric Bouillard.

D’autres gardes à vue en cours

D’autres gardes à vue sont en cours, a précisé le procureur d’Ajaccio à l’AFP, sans plus de détail.

Deux des trois gendarmes, venus d’Amiens et hors service au moment des faits, avaient été hospitalisés à l’issue de l’agression, qui a eu lieu vers 01 h 30 du matin vendredi, à l’extérieur du bar-brasserie Globo, dans le centre-ville d’Ajaccio.

Selon Corse-Matin, Mickaël Mondoloni aurait été reconnu à l’hôpital par les deux gendarmes, alors qu’il venait lui-même se faire soigner d’une blessure à l’épaule.

Source : Ouest-France

Note de la rédaction de Profession-Gendarme :

Le 1er avril nous avions publié  “Ajaccio : trois gendarmes roués de coups en pleine rue (Mise à jour du 2 avril)”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *