Contrôles sur les routes. La « cape d’invisibilité » d’Harry Potter inspire les forces de l’ordre

MOL161230B-La « cape d’invisibilité » ne sera pas utilisée pour les contrôle de vitesse. | MARC OLLIVIER / OUEST FRANCE

Grâce à un nouveau dispositif, digne de la cape d’invisibilité du sorcier Harry Potter, les gendarmes et policiers pourront obliger les applications de type Coyote ou Waze à rendre inopérants les avertisseurs embarqués dans une zone de contrôle donnée. Il ne sera pas utilisé pour les contrôles de vitesse.

Passer inaperçu au bord des routes quand on est policier ou gendarme et que l’on doit effectuer un contrôle d’alcoolémie et/ou de stupéfiants s’avère aussi compliqué que de remporter le jackpot du Loto ! De plus en plus d’automobilistes sont, en effet, équipés d’un avertisseur embarqué permettant de signaler la présence des forces de l’ordre et de diffuser leur localisation au plus grand nombre.

« En cinq minutes généralement, elles sont repérées, fulmine Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière. C’est une véritable plaie. Grâce à ces applications – de type Coyote, Waze… – si vous avez bu, si vous êtes drogué, si vous êtes un délinquant en fuite, vous avez le temps de prendre une autre route ! »

« Bulle »

Mais les choses vont changer. D’ici à la fin de l’année (un décret devrait être publié en juin), s’ils le souhaitent, les gendarmes et policiers pourront obliger les opérateurs à rendre inopérants les avertisseurs embarqués dans une zone de contrôle donnée, sous peine d’amende. « Les automobilistes pourront toujours signaler la présence des forces de l’ordre au bord des routes, mais leur information restera sans effet. Elle ne sera pas répercutée aux autres conducteurs. »

La Sécurité routière qualifie cette mesure de « cape d’invisibilité » au bénéfice des policiers et gendarmes, en référence au célèbre sorcier Harry Potter. Si elle servira aux contrôles d’alcool et de stupéfiants, ainsi qu’à la lutte contre la criminalité (cambriolages, terrorisme, alertes enlèvement…), cette « bulle » ne sera pas utilisée pour les contrôles de vitesse. Les avertisseurs embarqués permettant, en effet, de faire ralentir les automobilistes.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.