Compagnie de gendarmerie. La commandante Muscat intronisée

aurelie-muscat-commandante-de-la-compagnie-de-chateaulin-a_4186334_540x271pAurélie Muscat, commandante de la compagnie de Châteaulin, a été officiellement intronisée, ce jeudi. Elle est ici près du colonel Nicolas Duvinage, à la tête des gendarmes du département depuis août. (Dimitri L’hours)

 

Moment solennel, ce jeudi matin, dans le joli cadre de l’enclos paroissial de Pleyben. Commandante de la compagnie de gendarmerie de Châteaulin depuis le 1er août, la capitaine Aurélie Muscat a été officiellement intronisée, en présence de nombreux élus, dont Richard Ferrand, pour qui il s’agissait de la première sortie officielle dans la circonscription depuis qu’il est président de l’Assemblée nationale.

 

 

C’est un arrondissement passionnant, avec notamment l’organisation de nombreux festivals l’été.

Aurélie Muscat succède ainsi à Marie Mottin, partie à la Direction générale de la gendarmerie, à Issy-Les-Moulineaux. Une féminisation de la fonction très appréciée de la sous-préfète de l’arrondissement de Châteaulin, Anne Tagand. « J’ai été très heureuse d’apprendre que c’était une femme qui prenait le commandement de la compagnie, nous ne sommes toujours pas si nombreuses », a déclaré la représentante de l’État, tout en délivrant son ressenti sur le territoire. « C’est un arrondissement passionnant, avec notamment l’organisation de nombreux festivals l’été. Il est également sujet à des perturbations de la tranquillité quotidienne de la population ».

 

61 communes sous sa responsabilité

 

Fraîchement intronisé, lui aussi, à la tête des gendarmes du Finistère, le colonel Nicolas Duvinage a salué le parcours de la nouvelle commandante de la compagnie de Châteaulin, auparavant rédactrice en chef du magazine de la gendarmerie, Gend’Info. « Les esprits chagrins diront que votre connaissance du terrain est faible. Au contraire, par la nature de vos précédentes fonctions, vous connaissez mieux que personne le travail des différentes unités du territoire ». Il a en outre souligné la nécessaire coopération à mener entre gendarmes et élus : « La gendarmerie les a sans doute trop souvent oubliés, il faut le reconnaître. Ils connaissent pourtant mieux que personne les attentes de la population ».

 

 

Répondre aux attentes de la population avec humilité, sur un territoire vaste

Visiblement émue, Aurélie Muscat, qui a dirigé la brigade de Bruz (35) pendant quatre ans, a simplement indiqué vouloir « répondre aux attentes de la population avec humilité, sur un territoire vaste ».

En effet, elle aura sous son commandement 61 communes réparties sur 1 800 km², pour une population totale de près de 90 000 habitants. 130 gendarmes y exercent au sein de trois communautés de brigades (Carhaix, Châteauneuf et Châteaulin), une brigade territoriale autonome (Crozon), un peloton de surveillance et d’intervention, ainsi qu’une brigade de recherche, entièrement dédiée à l’activité judiciaire.

À lire sur le sujet : Gendarmerie. Le capitaine Muscat à la barre

Source : Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.