Compagnie de gendarmerie de Béthune: Éric Gengembre quitte la brigade de recherches

Le lieutenant Éric Gengembre quitte la tête de la brigade de recherche de Béthune. Promu capitaine, il intègre la section de recherches, à l’antenne de Boulogne-sur-Mer.

IMG_9331

Quatre ans qu’il était à la tête de la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Béthune. Il fallait donc s’y attendre, le lieutenant Éric Gengembre va refaire ses cartons. Direction le littoral pour rejoindre, au 1er août, l’antenne de Boulogne-sur-Mer de la section de recherches villeneuvoise. Avec à la clé une promotion au grade de capitaine. « La police judiciaire, c’est mon dada ! », clame-t-il avant ce nouveau défi. Un monde qu’il côtoie depuis 2003, à la brigade de recherches d’Elbeuf, d’Arras et de Béthune avec un passage par la section de recherches de Villeneuve-d’Ascq entre-temps. Dix ans avant son retour dans le Pas-de-Calais, ce natif d’Auchel était entré à l’école de sous-officiers de la gendarmerie avant de faire ses premiers pas de gendarme dans la région de Rouen.

Quatre ans marqués par la mort d’Antoine

Sa carrière retracée avec humour par le commandant Didier Michaud et son action saluée par les magistrats béthunois, Éric Gengembre a, lui, insisté sur les enquêtes réussies par son équipe, disponible et efficace. Que ce soit pour les cambriolages ou les escroqueries, avec les impôts, « pour récupérer l’argent mal acquis ». Et bien entendu le meurtre d’Antoine, « une enquête difficile » qu’il espérait élucider avant son départ. Un objectif atteint et surtout l’une de ces affaires qui marquent une carrière.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.