Collorec Gendarmerie. La promotion Corentin-Derrien

Moment de recueillement devant le monument aux morts où figure le nom du...
Moment de recueillement devant le monument aux morts où figure le nom du parrain de la nouvelle promotion.

Les élèves de la 68e promotion de gendarmerie de l’école de gendarmerie de Châteaulin ont rendu hommage à leur parrain de promotion Corentin-Marie Derrien, mercredi matin, en présence des autorités locales, du capitaine Marrez et de plusieurs porte-drapeaux. En effet, la cérémonie était non seulement l’occasion de célébrer la mémoire d’un enfant du pays, gendarme tombé lors de la guerre d’Indochine, mais aussi celle des Collorecois morts pour la France. Blessé au cours d’une patrouille Un élève gendarme a rappelé le parcours de Corentin Derrien, né en 1922 : après avoir intégré la 11e légion de gendarmerie en 1944, il participe aux combats de libération dans la région de Brasparts. Titularisé en 1947, il est affecté dans la Garde républicaine et part en Indochine en 1949 pour encadrer la garde indochinoise comme chef de section dans un poste à Ben Tré, en Cochinchine. Au cours d’une patrouille, il est grièvement blessé et décède à 28 ans, le 10 novembre 1950. L’assemblée lui a rendu hommage ainsi qu’aux morts pour la patrie par un dépôt de gerbes, une minute de recueillement silencieuse, suivie de l’hymne national entonné a cappella par les élèves gendarmes. La cérémonie s’est poursuivie par un défilé des gendarmes ; puis, une délégation a déposé une plaque sur la tombe de Corentin Derrien, avant de partager un vin d’honneur.

Source :  Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.