Cocaïne, ecstasy, armes : la gendarmerie frappe de nouveau

Lors de l’interpellation d’un suspect, en avril dernier, rue Diderot à Grenoble. Photo Archives Le DL/D.M.
Lors de l’interpellation d’un suspect, en avril dernier, rue Diderot à Grenoble. Photo Archives Le DL/D.M.
En continuant à tirer patiemment les fils d’une enquête marquée en avril et juillet derniers par une série d’arrestations, les gendarmes de la section de recherches de Grenoble viennent de procéder à de nouvelles interpellations et à une importante saisie de stupéfiants et d’armes dans l’agglomération grenobloise.

Alors que la question de la violence et celle des trafics en tous genres sont au cœur de l’actualité grenobloise, la saisie d’un kilo de cocaïne, de plus de 2000 comprimés d’ecstasy, de trois armes de poing dont un pistolet automatique et d’une cinquantaine de munitions n’est pas un événement anodin. Interpellés mardi, deux Grenoblois âgés d’une trentaine d’années ont été mis en examen en fin de semaine pour trafic de stupéfiants, notamment. L’un d’entre eux a été placé sous contrôle judiciaire, l’autre en détention provisoire. Tous deux sont soupçonnés d’être acteurs d’un trafic de stupéfiants qui se fournissait en Belgique et en Espagne et qui approvisionnait le très lucratif marché grenoblois (…)

La suite de cet article est à lire dans les éditions iséroises (numérique et en kiosques) du Dauphiné Libéré  de ce samedi 14 octobre

Source : Le Dauphiné.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.