CM, la décision est prise : candidature pour une gendarmerie pennavienne

Le maire rédige immédiatement la décision prise par le conseil et approuvée à l'unanimité.
Le maire rédige immédiatement la décision prise par le conseil et approuvée à l’unanimité.

Lors de la réunion du conseil municipal du mercredi 28 septembre, une grande décision a été prise à l’unanimité par les quatorze membres dudit conseil.

– Rappel de la situation :

Afin de pouvoir bâtir une gendarmerie avec 19 logements, la commune se devait de proposer gracieusement une parcelle de terrain. La gendarmerie se tournait vers un promoteur privé pour la construction. Le terrain était donc, dans ce cas, cédé à l’investisseur qui construit et loue ensuite à la gendarmerie pour un bail de 9 ans.

La proposition ne rencontra pas l’assentiment complet du conseil, gêné de donner du bien public à un privé.

Les faits actuels :

Eric Bacqua, maire, rapporte dans le détail les événements qui ont fait bouger la situation. Des réunions avec l’AA et différents promoteurs aboutissent à une nouvelle réflexion : des possibilités de subventions se présentent, le projet pourrait prendre l’aspect d’une «gestion déléguée avec un promoteur». Le nom d’Agen Habitat est avancé.

La commune peut se porter candidate en maîtrise d’ouvrage communale. Mais le financement sera-t-il supportable ? Des simulations de financement, d’emprunt et de subventions sont attentivement étudiées. Les élus posent des questions précises devant l’importance de ce projet qui fera que la gendarmerie appartiendra à la commune. L’emprunt effectué serait amorti par la rentrée des loyers. Le maire assure que l’AA se porte garante de l’emprunt, une aide judiciaire serait assurée.

Une étude collégiale du texte à rédiger est faite sur place. Immédiatement envoyée au ministère avec le dossier, la délibération du conseil du 28-10 stipule à 14 voix pour, zéro contre et zéro abstention que la commune se porte candidate à la maîtrise d’ouvrage communale du projet de construction d’une caserne de gendarmerie.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.