Cholet. La police obligée de sécuriser des passages à niveau défaillants

cholet-la-police-obligee-de-securiser-des-passages-niveau-defaillantsLe passage à niveau, sécurisé par la police de Cholet pendant les réparations des techniciens de la SNCF, a retrouvé une circulation normale dès 20 h 30. | Capture Google Map Street View

Mercredi 3 janvier, des automobilistes ont signalé à la police que les barrières des passages à niveau 18 et 19 restaient levées. La panne a été rapidement réparée, et n’a fait aucune victime.

Des automobilistes ont alerté la police, mercredi soir, aux alentours de 19 h 20. Les barrières des passages à niveau 18 et 19, près de la rue Charles-Lindberg, derrière l’aérodrome, restaient fermées, sauf lorsque le train passait, selon leur signalement au commissariat.

La police nationale est rapidement intervenue, « pour sécuriser le passage des automobilistes » durant toute l’heure qui a suivi. Pendant ce temps, les agents techniques de la SNCF ont réparé les moteurs des barrières en panne.

Jointe jeudi 4 janvier, la direction régionale de la SNCF en Pays de la Loire avance une tout autre version. Sur l’un des deux passages à niveau, l’une des barrières ne se levait plus, « sûrement rabattue par le vent de la tempête Eleanor ». Sur le second, c’est un « raté d’ouverture » qui serait en cause : les barrières seraient, cette fois, restées fermées malgré le passage du train.

Quoi qu’il en soit, ces garde-fous fonctionnaient à nouveau le soir même, à partir de 20 h 30, heure à laquelle la circulation est revenue à la normale.

Le bon fonctionnement des passages à niveau est un sujet sensible depuis l’accident de Millas qui a fait 6 morts le 14 décembre 2017.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.